sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Etre le premier salarié d'une Start-up

Publie le 22 Février 2017 16:36

Et si vous preniez le risque d’être le premier employé d’une start-up récemment fondée ? Quels sont les avantages d’être la première recrue ? Quelles sont au contraire les difficultés ? Robin Iss a pris ce risque et vous livre ses raisons d’un tel choix. Il a rejoint les fondateurs de Monbanquet depuis un peu moins d’un an maintenant.

salarié startupOù avez-vous été recruté ?

Il y a un peu moins d’un an, j’ai rejoint les fondateurs d’une Start-up, Monbanquet, dont le concept est de s'associer à des artisans locaux (boulangers, charcutiers, fromagers, …) pour composer et livrer des banquets sur mesure, pour toutes les occasions et à partir de 3€ par personne. L’idée étant donc qu’à partir de notre plateforme web (www.monbanquet.fr), notre équipe vous compose un menu adapté en fonction de l’événement et avec le meilleur du savoir-faire local.

 

Quelles missions vous étaient proposées ?

J’ai été recruté pour gérer toute la partie commerciale de notre activité. Cela inclut notamment :

  • Construire et améliorer le processus de ventes
  • Construire et manager l’équipe de sales & business development (5 personnes aujourd’hui)
  • Développer le portefeuille clients, chasser de nouveaux leads qualifiés et les apporteurs d’affaires potentiels
  • Construire et améliorer l’offre avec l’équipe produit et le marketing
  • Suivre et piloter le CA ainsi que le résultat des ventes de Monbanquet

 

Comment s’est déroulé votre recrutement ?

Le processus de recrutement en 5 étapes :

  • Discussion informelle autour d’un verre à l’anniversaire d’une amie commune. Nous avons évoqué la possibilité de bosser ensemble.
  • Discussion un peu plus formelle sur une possible collaboration
  • Rencontre des 2 autres fondateurs
  • Nouvelle discussion pour formaliser les conditions de la collaboration
  • Accord


Le processus était très informel car je connaissais très bien le fondateur et les discussions étaient davantage tournées sur les potentiels d’une collaboration, que véritablement marquées par la relation employeur / candidat.

J’ai mis en avant mon expérience mêlant analytique, forte interaction et exigence en capacité de travail, ainsi que ma motivation pour intégrer l’aventure Monbanquet sur le long terme. J’ai également explicité la vision que j’avais de Monbanquet sur le long terme que j’ai confrontée à celle des fondateurs.

 

Pourquoi avez-vous voulu rejoindre Monbanquet ?

Je connaissais personnellement un des fondateurs et Monbanquet était sur le point de boucler une levée qui devait permettre de procéder aux premiers recrutements. A ce niveau de développement de la boite, l’idée d’avoir un profil polyvalent (analytique & commercial) faisait sens pour prendre en main toute la partie commerciale du développement.


Plusieurs éléments m’ont donné envie de travailler chez Monbanquet. Tout d’abord la possibilité de rejoindre une petite équipe dynamique et ambitieuse. Puis le concept innovant et porteur de la société m’a intéressé. Ensuite, en tant que premier employé, j’avais l’opportunité de prendre un rôle central dans la structure. Enfin, une première levée était quasi bouclée, ce qui représente un gage de sécurité.

 

Quelles ont été au contraire vos craintes ?

  • Prendre un rôle trop opérationnel et passer à côté de jobs avec des problématiques analytiques plus épanouissantes.
  • Avoir un apprentissage limité dans une structure avec des fondateurs très jeunes (= absence de modèle hiérarchique).

Travailler en startup oblige à se remettre en cause continuellement et à prendre du recul sur sa manière de travailler pour pouvoir progresser. Contrairement à un poste dans une plus grande structure, on ne peut compter simplement sur sa hiérarchie ou sur des initiatives de formation externes pour s'améliorer et apprendre.

 

Un petit mot pour la fin, les 3 conseils que vous donneriez à un entrepreneur pour recruter son (premier) employé idéal

  • Importance du côté humain : être sûr qu’on pourra passer beaucoup de temps avec lui
  • Importance de bien s’accorder sur la vision long-terme à la fois de la boîte et du poste (et être très concret sur les tâches qu’il impliquera)
  • Essayer de prendre des recos externes sur la personne (pas forcément par un ancien boss mais aussi par des relations communes ou des anciens collègues pour mieux appréhender sa façon de travailler, difficile à bien cerner juste sur un entretien)
PARTAGER CET ARTICLE