sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Ces questions interdites en entretien de recrutement

10 questions illégales lors d'un recrtuement

Un entretien permet à l'employeur de mieux connaître les candidats afin d'arrêter son choix sur l'un d'entre eux. Néanmoins, toutes les questions ne sont pas permises. Voici un échantillon de questions qu'un recruteur n'a pas le droit de poser en entretien, et quelques conseils pour vous aider à répondre dans cette situation.

 

1 - Etes-vous célibataire ?

Du même ordre que les questions : « êtes-vous marié ? », ou « êtes-vous divorcé ? », cela concerne la vie privé du candidat. Ces questions sont interdites car sans rapport avec les aptitudes du candidat.
Si vous ne souhaitez pas y répondre, refusez simplement et poliment, en expliquant que vous trouvez la question trop personnelle.

2 - Etes-vous en bonne santé ?

Le recruteur cherche des candidats en bonne santé pour minimiser le risque d'absences à répétition. Malgré tout, cette question est illégale car discriminante. L'employeur pourra demander un certificat ou un examen médical afin de déterminer si le candidat est apte ou non à exercée la fonction concernée, mais l'employeur ne pourra avoir accès à aucun autre détail, en raison du secret médical.

3 - Etes-vous syndiqué ?

Le fait que le candidat soit syndiqué ou non ne doit avoir aucun impact sur l'embauche. L'employeur cherche à savoir si vous serez un salarié docile, il veut éviter toutes sorte de revendication. Mais la liberté syndicale est une liberté fondamentale, et une telle question constitue une atteinte à cette liberté. Il s'agit clairement d'une discrimination, vous pouvez donc refuser de répondre, ou même mentir à votre employeur, qui ne pourra pas vous licencier ou vous sanctionner plus tard sur ce motif.

4 - Quelle est votre religion ?

Toutes les questions concernant les croyances ou les pratiques religieuses sont une affaire privé et sont illégales en entretien d'embauche. Le recruteur n'a pas le droit de se fonder sur des critères religieux pour embaucher un candidat. Face à ce type de pratique, répondez que cette question est trop intime, et que vous estimez que cela ne concerne que vous !

5 - Pour qui avez-vous voté aux dernières élections ?

Ici encore, les choix politiques sont d'ordre strictement privé. Cette question, en elle-même indiscrète, n'est pas permise en entretien d'embauche. Cela ne regarde en rien l'employeur et n'est pas en rapport avec vos compétences. Posez vous donc la question de savoir si vous souhaitez réellement travailler dans une entreprise qui utilise de telles méthodes de recrutement.

6 - Etes-vous enceinte ou comptez-vous avoir des enfants ?

L'employeur cherche à savoir si la candidate s'absentera en congé maternité, ce qui peut être compréhensible mais qui n'en est pas moins illégal. En effet, cette question a pour effet de discriminer les femmes (les hommes ne pouvant pas tomber enceinte !), alors même que c'est une catégorie de la population déjà sous représentée dans le monde professionnel. Sachez que vous avez tout à fait le droit de cacher à votre employeur votre état si vous êtes enceinte, ou votre volonté d'avoir des enfants.

7 - Avez-vous déjà eu affaire à la justice ?

Sauf pour certains postes pour lesquels le casier judiciaire doit être vierge (comme convoyeur de fonds, agent de sécurité, ou encore pour un poste dans un centre de vacances), cette question ne peut pas être posée en entretien. Une personne ayant eu affaire à la justice est censée avoir payé sa dette à la société, cette question aurait pour effet de la faire payer une seconde fois.

8 - De quelle origine êtes-vous ?

Cette question peut être posée par le recruteur de façon complètement naïve (parce qu'il pense avoir reconnu l'origine de votre nom de famille par exemple), mais elle peut aussi être motivée par des préjugés. Cette considération n'a absolument aucun intérêt dans un entretien, n'hésitez pas à le faire remarquer au recruteur qui se permettrait une telle question.

9 - Etes-vous homosexuel ?

L'orientation sexuelle n'est pas censée avoir de conséquence sur le recrutement d'un candidat. Néanmoins si l'employeur l'utilise comme critère pour embaucher ou non un salarié, il se rend coupable de discrimination et encourt des sanctions pénales.

10 - Quel métier exercent vos parents ?

Tout comme la question « que fait votre mari dans la vie ? », cette question se pose souvent dans la vie. Cependant, l'une et l'autre n'ont pas leur place dans un entretien d'embauche. Le recruteur tente, de cette manière, de vous classer dans une catégorie sociale, ce qui est déplacé mais surtout qui n'est aucunement en lien avec vos capacités et compétences.

Conclusion
 

Avant un entretien, renseignez vous sur les questions que l'on peut, ou ne peut pas vous poser, et, face à une question illégale, n'hésitez à faire remarquer le caractère déplacé ou inapproprié de la question. Rappelez vous qu'un entretien a pour but uniquement d'évaluer votre aptitude à occuper un poste.

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE