sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

La drague au bureau peut-elle vous mener en prison ?

Publie le 13 Juillet 2015 16:48

Un ou une de vos collègues vous plait beaucoup ? Votre patronne est une femme sublime ? Ou un de vos employés ? Et oui, l’amour existe aussi au bureau ! Mais que dit le droit ? Car dans des cas comme le travail, il est difficile de ne pas tomber dans la « promotion canapé » et le harcèlement sexuel. Petit topo sur la drague au boulot. Pour commencer, la drague au boulot n’est pas interdite, la loi ne dit rien. En effet, vous êtes des adultes consentants, la loi n’interdit pas de sortir avec un collègue, un supérieur ou un subalterne. Mais en fonction des cas, cela doit se faire dans les règles de l’art.

Séduction travail

 

 

 

 

Draguer un/une subalterne : Attention au pouvoir que vous détenez !

La promotion canapé n’est pas ce qui plait le plus, mais existe toujours. Vous êtes amoureux(se) d’un(e) subalterne ? Vous devez faire attention à ce que vos avances ne soient pas perçues comme du harcèlement, et comme le seul moyen de ne pas être viré. N’abusez donc pas de votre position, le harcèlement est une infraction qui est condamnée par le code pénal, et d’autant plus grave en cas de différence hiérarchique.

Draguer un/une collègue : Le plus facile !

Alors ça c’est sûrement l’un des cas les plus fréquents et les plus simples. Regardez dans vos amis, il y en a environ 1 sur 5 qui a rencontré son âme sœur au travail car c’était son/sa collègue. Est-ce que cela peut vous arriver ? Peut-être, mais toujours avec discrétion. Et lorsque la situation se concrétise, il convient de rester professionnel au travail. Des écarts de conduite ne seront pas tolérés par votre employeur s’ils mettent en péril l’entreprise, si vous créez un trouble objectif après avertissements vous pourrez être licenciés pour faute. A vous de savoir mettre la limite entre vie privée et vie professionnelle.

Draguer votre supérieur : C’est compliqué…

Cette fois-ci, attention à ne pas être indélicat. Le harcèlement existe aussi dans ce sens, avec le risque d’être licencié pour faute car vous vous attaquez à la personne qui tient les commandes. Et vous risquez aussi de passer pour la personnes qui cherche à gravir les échelons en entretenant une relation avec sa/son supérieur(e) hiérarchique. Le droit du travail ne vous interdit pas de séduire votre n+1 ou n+2, simplement vous devez respectez ses droits (pas de harcèlement) et ne causer aucun trouble à l’entreprise.

Et si vous vous faites draguer…

Si vous vous faites draguer par un collègue et que vous lui faites gentiment comprendre que vous n’avez pas envie de lui/elle, il devrait s’arrêter. Avant de parler de harcèlement sexuel, expliquez bien la situation au séducteur, sans le crier sur tous les toits car, si c’est gênant pour vous qu’on vous séduise, se prendre un râteau devant toute la boite n’est pas une situation enviable non plus. Si quelqu’un au travail tente de vous séduire de manière indélicate et qu’après plusieurs avertissements de votre part il n’a toujours pas compris, une situation de harcèlement pourra être caractérisée.


Conclusion : Oui, vous avez le droit de séduire et charmer un collègue, et de vous faire draguer mais il y a, comme toujours des limites à ne pas franchir. Et lorsque vous entretenez une relation amoureuse avec une personne de la boite, discrétion et professionnalisme doivent être de mise. Cela ne veut pas dire pour autant que vos collègues et supérieurs doivent être les derniers avertis de votre mariage, mais avant d’en arriver là, vie privée et vie professionnelle doivent être soigneusement distinguées.

PARTAGER CET ARTICLE