sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Lutte contre le stress au travail, avez-vous essayé la sophrologie ?

Publie le 28 Mars 2018 11:28

Lutter contre le stress au travail suppose de mettre en place des actions concrètes. La sophrologie en est une et permet de rétablir une forme de bien être dans des situations où l'angoisse déborde sur la capacité à gérer ses émotions. Comment se présente cette pratique ? Peut-elle être exercée sur le lieu de travail ? 

lutte stress travail Pour répondre à ces interrogations et découvrir un peu plus ce qu'est la sophrologie, nous avons réalisé une interview avec Gaëlle Piton.

Gaëlle Piton est sophrologue-coach et instructrice en méditation de pleine conscience à Paris 6ème et Saint-Denis (93). Elle a crée et développé un concept qui s'appelle Danser sa vie©, car elle vient du milieu artistique et la danse est au cœur de sa pratique. 

Vous pouvez retrouver son activité sur son site www.gaellesophrocoach.com ainsi que via son application mobile  « Gaëlle Piton Sophrologue » disponible sur App Store et Google Play.

1)  Dans votre activité et sur votre blog, vous parlez de « s’ancrer » pour faire une pause, qu’est-ce que cela signifie ?

Il est très important, dans nos vies qui vont à toute allure, de revenir à soi le plus souvent possible. S’ancrer c’est revenir au temps présent. Si vous observez bien dans le temps présent, il n’y a pas de problème. Nos difficultés sont souvent liés au futur (anticipation de ce qui va arriver) ou au passé (les regrets). Nous avons à notre disposition partout, tout le temps, un superbe support de pratique pour revenir au présent : notre respiration. Être présent à soi, c’est être présent à son corps et la respiration est excellent moyen pour cela.

2)   Vous êtes sophrologue, en quoi consiste cette activité et quels sont ses bienfaits ?

Pour faire très simple, la sophrologie est  basée sur des exercices de respiration, de relâchement musculaire, sur des postures spécifiques, des mouvements et des techniques de visualisation (avec l’ensemble des sens) et de concentration. Elle est accessible à tous et les bienfaits sont nombreux et reconnus. Par exemple, elle permet de mieux gérer son stress et des émotions, d’apprendre à se détendre, améliorer son sommeil, retrouver de l’énergie, accompagner le changement...et bien d’autres choses encore.

3) La sophrologie peut-elle se pratiquer au travail ?

Bien sûr ! Une des grandes qualités de la sophrologie est l’adaptabilité des techniques. La sophrologie se pratique dans des postures dites « actives » (assis ou debout) et peut très bien se pratiquer au bureau, en marchant ou à la machine à café ! Le travail du sophrologue est de vous aider à trouver les exercices les plus adaptés à votre situation personnelle et professionnelle.

4) Quelles pratiques peut-on mettre en place dans son quotidien pour déstresser, quand notre vie professionnelle est trop prégnante ?

lutte stress travail

Réapprendre à respirer par le ventre. Lorsque nous venons au monde, nous savons très bien faire (observez les bébés)... et puis avec le temps, notre respiration devient de plus en plus haute et parfois inversée. Respirer par le ventre c’est sentir que son ventre se gonfle à l’inspiration et qu’il se dégonfle sur l’expiration. Prendre le temps de s’arrêter plusieurs fois dans la journée  et de pendre quelques respirations conscientes, même pendant de courts moments permet déjà de prendre de la distance et de mieux gérer son stress. A ce titre, j’ai développé une application mobile gratuite qui porte mon nom et qui est disponible sur l’App Store (Iphone, Ipad) et Google Play (Androïd). Je mets à disposition régulièrement des petits exercices et des séances enregistrées pour permettre à tous de prendre un peu de temps pour soi. Evidemment cela ne dispense pas la consultation avec un(e) sophrologue mais c’est un premier pas pour activer un cercle vertueux dans son quotidien.

5) D’après votre expérience, à partir de quel moment une personne en état de stress doit-elle chercher de l’aide ?

Nous avons tous des hauts et des bas dans notre existence mais je dirai que le premier signal est la durée. Si les signes persistent (ex : fatigue, sentiment de surcharge, impression d’être tout le temps « dans le speed », humeurs changeantes, tristesse...) mieux vaut consulter un spécialiste qui pourra vous aider à accueillir puis gérer cette situation.

6) Que conseillez-vous à des salariés ayant du mal à atteindre leurs objectifs ?

Je m’assurerais déjà de savoir si ces objectifs sont atteignables et réalisables. Puis ensuite je les inviterais à se poser la question « Qu’est-ce qui dépend de vous dans cette situation ? ». Réinterroger sa responsabilité, aucunement dans le sens de culpabiliser, mais pour redonner aux salariés leur marge de liberté. Je travaille beaucoup sur l’autonomie et l’essence de mon travail est selon moi de remettre les gens en mouvement, dans leur mouvement de vie (En témoigne Danser sa vie© !)


les crédits photos de cet article appartiennent à Laure Villain , tous droits réservés

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE