sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

L'entretien d'embauche en Start-up : l'avis d'un entrepreneur

 

L’entretien d’embauche en Start-up est un exercice bien particulier. Les méthodes de recrutement et les aptitudes comportementales et techniques recherchées sont très différentes du monde des grandes entreprises. Quels sont les codes à connaître en Start-up, quelle approche avoir en vue de l’entretien ? Voici des questions auxquelles Jean Christophe Bonicard, directeur général de la Start-up Buuyers.com, a bien voulu répondre. Il nous donne ici un aperçu du mode de réflexion du recruteur en Start-up et des qualités essentielles attendues chez les candidats.

 

 

Présélection CV puis entretien téléphonique avant de rencontrer les candidats

Chez nous, le temps c’est de l’argent et de ce fait nous ne jugeons jamais uniquement sur un entretien d’embauche. Nous réalisons une présélection sur CV, nous décelons les motivations par téléphone et par la suite nous réalisons une journée d’essai qui nous permet de voir l’application des compétences dans un cadre réel. Ce qui nous permet d’avoir une vraie approche exécutive dans l’embauche et non plus formaliste (CV, LM;...). En agissant de la sorte, nous réduisons la marge d’erreur et limitons le temps perdu.
 

Recrutement en Start-up : recherche de profils généralistes et adaptables

Dans une Start-up les profils recherchés sont très généralistes, car il faut une grande capacité d’adaptation. Nous passons d’un commercial à un communicant et les équipes sont très restreintes, ce qui pose la problématique de la multi-compétence et de l'indépendance.
 

Les caractéristiques du bon profil pour une Start-up

Pour une Startup, les profils doivent obligatoirement être très généralistes et avoir la capacité d’apprendre sur le fil. Il est important pour nous d’avoir à disposition des personnes qui peuvent du jour au lendemain se transformer en “assistant communication” puis faire de la “veille concurrentielle”. Nous optons plus pour des profils commerciaux.
 

Archétype du mauvais profil

Nous ne supportons pas dans une Start-up que l’on nous demande à l’entretien d’embauche des souhaits “je n’aime pas faire ceci et cela” cela nous arrive souvent quand on leur explique la largeur de la mission qui leur ai confiée. Pour nous, un profil qui ne souhaite pas s’adapter à la rapidité d’une Start-up est obligatoirement un mauvais profil.
 

Start-up ou grand groupe : quelles différences en entretien ?

Comme évoqué précédemment, la Start-up recherche avant tout des profils généralistes et adaptables, dotés de l’esprit d’entreprise. A l’inverse, un grand groupe va plus avoir besoin d’une compétence spécifique, attribuée à une tâche précise. La flexibilité du candidat et son adaptabilité est à mon sens moins importante dans un grand groupe, car le recrutement répond à un besoin différent.
 

L’ambiance de travail, élément de motivation des salariés

Dans une Start-up, les leviers de motivation des salariés ou des futurs salariés sont rarement ceux du salaire ou des avantages en nature.Celle-ci est généralement ailleurs. Chez nous, nous accordons une grande importance à l’ambiance du travail, qui est peu commune ici. Nous privilégions la décontraction, mais dans une ambiance studieuse (musique d’ambiance, bureau rouge fluo, grand open space).
 


Conclusion

Notre équipe va de 20 ans à plus de 60 ans et s’ils ont un point commun, c’est qu’ils sont tous membres d’une équipe plus que d’une entreprise. Une Start-up est un challenge, et chacun se considère plus comme membre d’une équipe qu’un rouage, ou un simple maillon dans une entreprise.


Vous avez aimé cette interview ? Partagez-la sur les réseaux sociaux ! 

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE