sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Entretien d’embauche : se préparer pour décrocher un deuxième rendez-vous

Vous avez passé avec succès la première épreuve de sélection des CVs. C’est maintenant que tout commence. Vous allez rencontrer pour la première fois le recruteur. Votre objectif est simple : passer la première étape avec succès pour décrocher un deuxième entretien. Cet article passe en revue deux étapes fondamentales de la préparation de cette première rencontre : la reflexion et l’analyse des étapes clés de votre parcours, et le travail de recherche d’informations sur l’entreprise qui vous reçoit et le poste auquel vous postulez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1°) Revenez sur votre parcours 

Pour aborder un entretien d’embauche dans les meilleures conditions possibles, un travail d’introspection s’impose inévitablement. Quels sont vos atouts, vos connaissances, votre expérience, et comment vous en servir pour sortir du lot et « taper dans l’œil » de votre recruteur ? Chacun de ces éléments trouvent leur origine dans votre parcours jusqu’ici. Depuis l’obtention de votre diplôme jusqu’à votre emploi actuel, ce chemin parcouru conditionne inévitablement votre profil.
 

a) Aider votre recruteur à vous connaître

Le recrutement est une tâche éminemment complexe pour l’entreprise : le recruteur doit, en quelques entretiens, déterminer quelle personne est apte à s’intégrer dans son projet pour un poste donné, à plus en moins long terme en fonction de la nature du contrat, sans rien connaître ou presque de la personne qu’il a en face de lui. Ce n’est pas une science exacte, et les « erreurs » en matière de recrutement sont monnaie courante. Pour limiter au maximum ces erreurs de casting, le recruteur doit donc faire preuve d’une grande subtilité : en un temps record, il doit recueillir un maximum d’informations sur vous, votre personnalité, votre potentiel, vos aptitude. Pour vous connaître, quoi de plus parlant que votre histoire, reflétée par votre parcours professionnel et personnel jusqu’ici ?
 

b) Reprenez votre parcours pas à pas

Vous devez donc prêter une attention toute particulière à votre parcours. Bien souvent, l’employeur qui cherche à recruter décrit dans son offre d’emploi le type de diplôme nécessaire pour décrocher l’emploi dans la fiche de poste. Ainsi, à la lecture du CV, il peut d’ores et déjà trier les candidats qu’il souhaite retenir pour passer des entretiens. Même si vous entrez dans le « moule », chaque formation, chaque école offre des spécificités différentes, ne serait-ce que par sa stratégie, et par vos choix d’options, alors que l'on y étudie globalement la même chose.

Ceci dit, il arrive parfois que des recruteurs privilégient les profils atypiques : pourquoi un ingénieur ne pourrait pas travailler dans la vente s’il à une appétence particulière pour ce domaine et qu’il s’y révèle performant ? Parfois, le recrutement d’un profil « différent » apporte de la richesse à l’entreprise, car son approche est novatrice, de même que sa façon de penser et de travailler, ce qui peut apporter un souffle nouveau et ouvrir de nouvelles perspectives à l’entreprise.
 

c) Différences de point de vue en fonction des personnes 

Pour certains recruteurs, la formation a peu d’importance et l’expérience prime. Pour d’autres, elle est un critère essentiel dans le choix des candidats. Notamment si vous êtes en début de carrière, il peut en effet donner de précieuses indications sur votre capacité de travail, vos connaissances théoriques et/ou pratiques dans tel ou tel domaine. Dans un pays où nombre d’employeurs prêtent de plus en plus d’importance au diplôme, nous vous recommandons de ne pas passer outre cet élément de préparation. Mis à part les jeunes en quête de leur premier emploi, c’est bien votre parcours professionnel qui en dit le plus sur votre aptitude ou non à vous montrer à la hauteur du poste.
 

2°) Informez-vous sur votre recruteur et sur la nature du poste

La curiosité est un atout indéniable dans le monde du travail. Même si vous ne l’êtes pas de nature, rassurez vous, cette faculté est à la portée de tous, à condition d’en avoir la volonté. Se renseigner en détail sur l’entreprise qui vous reçoit, (stratégie,  produits ou services…), sur le contenu du poste ainsi que sur votre interlocuteur est avant tout une marque de respect. Mais c’est aussi l’occasion de prouver au moins une de vos qualités autrement que par la parole : la curiosité.
 

a) L’entreprise qui embauche

Votre connaissance de l’entreprise, même si elle ne peut en aucun cas être totale, montrera deux choses : votre motivation, votre réflexion, votre curiosité et votre capacité à préparer un rendez-vous important. Plus vous allez loin dans la recherche d’information sur l’entreprise, plus vous avez de chances de vous démarquez des autres candidats. En outre, en réalisant un travail d’investigation poussé, vous démontrez votre capacité à aller au fond des choses, qualité toujours appréciée quelque soit le poste convoité. Votre interlocuteur cherchera à observer la manière dont vous vous comporterez avec ses clients, ses collaborateurs, ses partenaires…
 

b) Le poste convoité 

Quelles sont les exigences du poste ? Quelles seront les tâches et missions principales ? Celles-ci correspondent-elles à vos compétences et à votre savoir faire ? Ces informations sont parfois difficiles à obtenir, mais l’annonce en contient généralement un certain nombre. Pour recueillir ce type d’informations, renseignez-vous dans votre entourage, notamment auprès des personnes qui travailleraient dans le même domaine, à un poste similaire dans une entreprise concurrente…
 

c) La personne qui vous reçoit

Quel est son poste ? Quelle est sa fonction, en quoi consiste son travail au quotidien ? Quel est son rôle dans le processus de recrutement ? Tous les interlocuteurs n’auront pas nécessairement les mêmes attentes et le même comportement selon qu’ils sont membres du département Ressources Humaines, futur N+1, ou dirigeant de l’entreprise dans laquelle vous postulez.  Ainsi, la façon de préparer l’entretien sera différente en fonction de l’interlocuteur : un responsable RH cherchera à savoir si vous êtes en adéquation avec les valeurs de l’entreprise et si vous avez les compétences et le profil correspondant au poste, alors que votre futur N+1 se placera dans la perspective de vous côtoyer au quotidien. Se voit-il travailler avec vous ? Vous entendrez-vous bien avec lui ?


Conclusion

Vous l'avez compris, la préparation de l'entretien d'embauche est absolument fondamentale si vous souhaitez avoir une chance de poursuivre le processus de recrutement, pouvant allez jusqu'à 3,4 voire 5 entretiens dans certains cas. Renseignez-vous par tous les moyens possibles sur l'entreprise et sur le poste convoité, et n'oubliez pas de revenir en détail sur votre parcours professionnel jusqu'ici, qui est bien souvent le point qui a poussé le recruteur à vouloir vous renconter.
 


Sur le même sujet : 

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE