sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Le bilan de compétences expliqué par une coach

un coach en bilan de compétences

Sociologue du travail, spécialisée dans l'audit des entreprises et le changement des organisations, Laurence Kerloeguen a un parcours de 15 années en Ressources Humaines. Elle a désormais rejoint Coach and Co, 1er réseau de consultants indépendants implanté dans toute la France, et elle accompagne les dirigeants, les salariés, les demandeurs d'emploi, les étudiants dans la découverte et la réalisation de leurs projets professionnels.
Elle nous explique tout sur le bilan de compétence.

La construction d'un projet professionnel cohérent

Un bilan de compétences, c'est l’opportunité, lorsque vous vous posez des questions sur votre avenir professionnel, de faire le point sur vos capacités, vos aptitudes, votre potentiel et vos envies professionnelles et personnelles. Le conseiller bilan, vous accompagne dans la construction d’un projet professionnel cohérent et réaliste, définit vos besoins en formation et élabore avec vous un plan d’actions.

« Elle avait mis sa vie professionnelle entre parenthèse »

J’ai accompagné, récemment, une mère de famille de 42 ans, Adeline avait mis sa vie professionnelle entre parenthèse pour le bien être de sa famille et élever ses enfants. Elle avait eu auparavant une vie professionnelle très active avec des responsabilités mais cet arrêt de 3 ans l’avait déconnectée du marché du travail, elle n’avait plus de réseau, se retrouvait demandeur d’emploi et avait totalement perdu confiance en elle et dans ses capacités.
Le Bilan de Compétences a été pour Adeline, l’opportunité de prendre conscience de toutes les compétences qu’elle avait acquises aussi bien au niveau professionnel mais aussi personnel et associatif et de la valeur ajoutée qu’elle pouvait avoir pour un futur employeur. Nous avons ensuite exploré plusieurs pistes métiers correspondant à sa personnalité, à ses valeurs, à ses besoins et à ses envies. Elle a validé son projet en rencontrant par l’intermédiaire de Coach and Co des professionnels du secteur qui ont confirmé son choix et l’adéquation de son profil. La nécessité pour Adeline de suivre une formation afin d’être compétitive sur le marché s’est imposée, nous avons donc trouvé la formation qui était reconnue dans le secteur et validée la possibilité grâce à une VAP (Validation des acquis professionnels) de suivre le cursus en 1 an au lieu de 2. Le Bilan de Compétences lui a permis de se recréer un réseau, de retrouver une dynamique de recherche d’emploi, de se repositionner sur le marché du travail et d’être à nouveau épanouie professionnellement et personnellement. 

Les questions pratiques

A quel moment un bilan de compétence est-il utile ?

Le Bilan de compétences est utile pour :
  • Valider une évolution hiérarchique ou transversale de poste au sein de son entreprise
  • Trouver un nouveau projet professionnel suite à un licenciement ou à un départ de l’entreprise
  • Se repositionner sur le marché du travail suite à une déclaration de handicap ou d’inaptitude
  • Préparer une reconversion professionnelle
  • Préparer une création d’entreprise
  • Valider un projet de formation

Qui peut prétendre à un bilan de compétences ?

Les salariés
Les salariés en CDI justifiant d’au moins 5 ans d’activité professionnelle, dont 12 mois dans leur entreprise actuelle.
Les salariés en CDD comptant 24 mois de travail consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois au cours des 12 derniers mois, consécutifs ou non.

Les fonctionnaires et agents non titulaire de la fonction publique
Les agents justifiant dans les fonctions publiques d'État et territoriale, de 10 ans de services dans la fonction publique.
Les agents justifiant dans la fonction publique hospitalière, de 2 ans de services, consécutifs ou non, dans la fonction publique.

Les demandeurs d’emploi
Le demandeur d’emploi indemnisé ou non.

A qui doit-on s'adresser ?

Les salariés
  • A leur employeur.
  • A l’OPCA (Organisme paritaire collecteur agréé) correspondant au secteur d’activité de leur entreprise.
Les fonctionnaires
  • Auprès de leur administration
  • De la fonction publique hospitalière : A l’ANFH (Association Nationale pour la Formation permanente du personnel Hospitalier)

Les intérimaires

  • Auprès du FAFF.TT (Fonds d’assurance formation du travail temporaire)

Les demandeurs d’emploi

  • Auprès de leur conseiller Pôle Emploi

 

Comment se déroule le bilan ?

Un bilan de compétences se fait obligatoirement avec un prestataire extérieur à l'entreprise. Il dure entre 15 et 24h, 8 séances réparties sur 2 à 4 mois.

Le bilan de compétences se déroule en 3 phases :

Une phase préliminaire pour :
  • confirmer l'engagement du bénéficiaire dans sa démarche,
  • définir et d'analyser la nature de ses besoins,
  • informer des conditions de déroulement du bilan, ainsi que des méthodes et techniques mises en œuvre
  • définir les objectifs ainsi que les indicateurs de réussite du bilan
Une phase d’investigation pour :
  • analyser ses motivations et intérêts professionnels et personnels,
  • identifier ses compétences et aptitudes professionnelles et personnelles,
  • déterminer ses possibilités d'évolution professionnelle
  • Construire le projet professionnel en lien avec le marché de l’emploi
Une phase de conclusion pour :
  • prendre connaissance des résultats détaillés de la phase d'investigation,
  • recenser les facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation de son projet professionnel et éventuellement de son projet de formation,
  • prévoir un plan d’action pour la mise en œuvre de son projet.

Le bilan de compétences : un investissement très important en temps

Un bilan de compétences demande un investissement très important en temps. C’est entre 17 et 18h de face à face avec le conseiller bilan, mais il y a également du travail personnel de recherches, d’enquêtes métiers, de remise en cause, de réflexion sur l’avenir.

Dans le secteur privé, le Bilan de Compétences peut être financé par les OPCA (Organisme paritaire collecteur agréé) des entreprises ou des salariés, à travers l’utilisation du DIF ou un Congé Bilan de Compétences.

Dans la fonction publique, le bilan de compétences est pris en charge par l’administration sur le compte de la formation continue ou par l’ANFH (Association Nationale pour la Formation permanente du personnel Hospitalier) dans la fonction publique hospitalière.

Pour les demandeurs d’emploi, le Bilan de Compétences peut être pris en charge par le DIF dans le cadre de la portabilité du DIF et par l’AIF (Aide Individuelle à la Formation) ou par le Conseil régional et le chèque formation.

Demandez gratuitement un devis

Le bilan de compétence : une première étape pour construire un nouveau projet professionnel

A la fin du bilan de compétences, les personnes ont changé, elles ont une vision plus d’optimiste et plus réaliste d’elles-mêmes, elles ont un objectif clair avec un plan d’actions qui leur permet d’avancer. A travers le travail du bilan, elles ont acquis une plus grande connaissance de soi qui va leur permettre de mieux « se vendre » au sein de leur entreprise, face à un futur employeur ou un responsable de formation. En rencontrant des professionnels du secteur, elles ont commencé à se constituer un réseau qu’elles pourront utiliser pour réaliser leur projet.

Le bilan de compétences n’est pas une formation diplômante ou certifiante, c’est la première étape indispensable dans l’accompagnement du changement pour construire son nouveau projet professionnel.

« Sébastien n'avait pas conscience de ces capacités acquises pendant 20 ans »

J’ai accompagné en Bilan de Compétences, Sébastien 39 ans, Chef de secteur en distribution pendant 15 ans et licencié pour restructuration. Arrivé à 18 ans en tant qu’hôte de caisse, il avait évolué en interne au sein du magasin, tout d’abord chef de rayon puis chef de secteur, il gérait une équipe d’une dizaine de personnes. Quand nous nous sommes rencontrés, il m’a dit « je ne sais rien faire d’autre », il n’avait pas conscience des capacités et aptitudes qu’il avait acquis pendant ces 20 ans d’expérience professionnelle. Nous avons travaillé sur la mise en évidence de ses savoir-faire et savoir-être, sur ses envies et ses motivations pour son futur projet : Assistant Ressources Humaines. Il s’est beaucoup investi dans son bilan en allant à la rencontre des professionnels. Par l’intermédiaire du réseau Coach and Co, nous lui avons fait rencontrer des Responsables de Ressources Humaines et des Dirigeants de Cabinets de recrutement et d’intérim. A la fin du bilan, il avait retrouvé confiance en lui et avait décroché une proposition de stage dans le cadre de sa formation d’Assistant Ressources Humaines.

Le conseil de Laurence Kerloéguen

Le bénéficiaire du bilan de compétences doit être acteur de son propre bilan afin d’en retirer le maximum de bénéfices.

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE