sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Glagla.. il fait trop froid pour travailler

Publie le 28 Janvier 2016 16:04

En cette période hivernale, les écharpes et gants sont de mise mais... pas toujours au bon endroit. Quelle est la réglementation entourant le froid sur le lieu de travail? Pouvez-vous refuser de venir travailler parce qu'il fait froid?

Froid au travail

 

Dans le contexte professionnel, beaucoup de salariés se retrouvent dans des situations où le froid peut être une barrière à la productivité. Il y a deux situations à distinguer : ceux qui travaillent en extérieur (travaux publics par exemple) et ceux qui travaillent à l'intérieur (dans des bureaux). On pourrait dire qu'il y a une troisième catégorie reliant les 2 premières : ceux qui travaillent à l'intérieur mais qui peuvent être exposés au froid de façon régulière (par exemple dans une boucherie avec la chambre froide).

 

J'ai froid : que dit la loi ? 

Le code du travail ne mentionne pas dans ces textes, la température minimale en dessous de laquelle il serait impossible de venir travailler dans des locaux professionnels. En revanche, l'institut national de la recherche scientifique précise qu'en dessous de 5°C, la vigilance s'impose.

Travailler sous de telles températures peut avoir des conséquences plus ou moins graves sur notre organisme selon l'intensité du froid (tremblements, perte de connaissance pouvant aller jusqu'au décès).

 

Quel comportement adopter?

Employeur : Il a une obligation d'information vis à vis de ses salariés.

Selon l'article L4141-1 : "l'employeur organise et dispense une information des travailleurs sur les risques pour la santé et la sécurité et les mesures prises pour y remédier".

Tous les salariés doivent avoir conscience des dangers qu'ils encourent en travaillant sous des températures extrêmes. L'employeur doit leur énoncer les mesures prises ou qu'il compte prendre pour protéger leur sécurité et leur santé (par exemple : mettre à disposition des équipements adaptés contre le froid).  

Il doit également organiser le temps de travail de ses salariés et mettre en place des endroits chauffés pour permettre à ses salariés de venir se réchauffer dès que le besoin se fait ressentir. 

Salariés : Munissez-vous de protections et équipements. Sachez également que si la situation devient trop dangereuse pour vous, vous pouvez exercer ce que l'on appelle le droit de retrait.

 

Trop froid : je peux rentrer chez moi?

Parfois, pour des raisons connues ou non (par exemple panne de chauffage), les salariés travaillant dans des endroits normalement chauffés (bureaux) sont eux aussi, victimes de souffrances liées au froid.

Le code du travail autorise, sous certaines conditions, qu'un salarié puisse jouir de son droit de retrait s'il estime que la situation qu'il vit est un danger grave et imminent et peut mettre en péril sa santé ou sa sécurité. Il s'agit d'une appréciation au cas par cas. Votre employeur ne pourra pas vous licencier ni même vous baisser votre rémunération si votre droit de retrait a été utilisé à bon escient. 

 

Conclusion.

Sachez que votre employeur doit prendre toutes les précautions existantes pour garantir votre santé et sécurité face à des froids qui peuvent être extrêmes. Si la situation est intenable, vous pouvez légitimement exercer votre droit de retrait. 

PARTAGER CET ARTICLE