sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Entretien annuel, ne le confondez pas avec l'entretien professionnel

Publie le 01 Juin 2015 14:15

ne pas confondre avec l'entretien annuel d'évaluation

Entretien annuel d'évaluation, entretien d'évolution professionnelle...synonyme?

Absolument pas bien qu'ils soient, tous les deux, l'occasion d'échanger et de dialoguer avec votre manager.

Pour autant et à bien des égards, il ne faut pas les confondre, chacun ayant sa particularité. Voyons cela ensemble.

1. L'entretien annuel n'est pas obligatoire

A. PRINCIPE

L'entretien d'évolution professionnelle (ou entretien professionnel) a lieu tous les deux ans avec votre employeur et est obligatoire depuis la loi du 5 mars 2015. Il concerne l'ensemble des salariés quel que soit le type du contrat. En cas d'embauche, le salarié doit être informé de la tenue de cet entretien tous les deux.

De plus, un entretien rétrospectif a lieu tous les 6 ans. Ce dernier est également obligatoire.

L'entretien annuel, quant à lui, bien que fortement conseillé, n'est pas obligatoire à certaines exceptions toutefois.

B. EXCEPTIONS

Le déroulement de principe de l'entretien annuel ou professionnel souffre de certaines exceptions.

D'une part, l'entretien professionnel: Ce dernier doit se dérouler tous les deux ans sauf dans les cas suivants, entre autre:

  • Congé parental
  • Congé maternité
  • Congé sabbatique
  • Congé d'adoption
  • Congé de soutien familial

Dans ces cas là, l'entretien professionnel a lieu dès votre retour dans l'entreprise.

D'autre part, l'entretien annuel: En effet, selon l'article L3141-46 du code du travail, un entretien annuel est obligatoire si vous avez conclu une convention de forfait en jours sur l'année. Il est également obligatoire à l'issue d'un congé parental ou d'un congé de maternité.

2. L'entretien professionnel ne porte pas sur l'évaluation du travail

L'entretien professionnel et annuel sont l'occasion pour vous et votre employeur d'échanger mais les finalités ne sont pas les mêmes.

L'entretien professionnel concerne très concrètement vos perspectives d'évolutions professionnelles. Aussi, il ne s'agit pas de vous évaluer professionnellement mais de discuter de votre futur professionnel.

Il faut savoir que la loi du 5 mars 2014, que nous citions plus haut, a pour objectif notamment de répondre plus clairement aux besoins de formations professionnelles des salariés.

 

 

L'enjeu de l'entretien annuel est bien différent puisqu'il s'agit en partie de revenir sur l'année écoulée. L'entretien annuel est l'occasion, avec votre manager, de dresser un bilan des objectifs poursuivis. Si l'entretien professionnel se conjugue au futur, l'on peut dire que l'entretien annuel, lui, se conjugue au passé.

3. Les sanctions attachées à ces deux entretiens

Comme il a été précisé, l'entretien professionnel est obligatoire, par conséquent le défaut ou l'insuffisance de l'entretien constitue un manquement contractuel qui cause nécessairement un préjudice au salarié. En revanche, ce manquement ne peut pas vous permettre de prendre acte de la rupture du contrat de travail aux torts de l'employeur.

Quant à l'entretien annuel, s'il est à l'initiative de l'employeur, le salarié ne peut en principe pas le refuser. En effet, votre employeur dispose d'un  pouvoir de direction lui donnant le droit de vous évaluer. Aussi, il peut vous sanctionner le cas échéant si vous prenez la décision de refuser ou de ne pas vous présenter à un entretien annuel.

.

 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE