sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Le chômage en 2019 tabou ou plus du tout ?

Publie le 24 Janvier 2019 15:01

Le chômage est imposé mais parfois on se retrouve au chômage par choix. Depuis le 1er janvier 2019, il y a eu une réforme de l’assurance chômage.


Martin est salarié dans la même entreprise depuis dix ans. Il est victime d'un licenciement économique.

Comment va t-il pouvoir faire pour payer son loyer et subvenir à ses besoins ? Martin étant victime d'un licenciement économique va pouvoir beneficier du chômage

Qu'est-ce-que le chômage ? 

 

 

 

 

 

 

 

Le chômage est une allocation que l’on accorde en cas de perte d’emploi pour pouvoir subvenir aux besoins quotidiens.

L'article L. 5422-1 du code du travail détermine les catégories de salarié pouvant être sujet à l'assurance chômage.

De plus, il faut répondre à certain critéres :

 

  • Il faut avoir perdu son emploi de façon involontaire, licenciement fin de contrat
  • Avoir travaillé 610 heures dans les 28 derniers mois
  • Etre physiquement apte à travailler
  • Habiter en France
  • Etre français ou être en situation régulière
  • S’inscrire à pôle emploi dans les douze mois qui suivent la perte du travail afin de bénéficier d’un encadrement pour retrouver un emploi. Il est nécessaire de montrer sa bonne volonté c’est-à-dire de se présenter à chaque rendez vous.


Les indemnisations sont calculées par rapport à l’ancien salaire. Celle-ci représente entre 40% à 57% de l’ancien salaire


Qu’à changé la reforme de 2019 d’Emmanuel Macron ?


Le titre Ier de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel met en exergue le souhait d’acquérir une nouvelle société de compétences. Cette nouvelle société se traduit par la reforme de 2019.

 

Que dit la réforme de l’assurance chômage ?

L'article L5422-1 du code du travail en vigueur depuis le 1er janvier 2019 ne se cantonne plus au salarié licencié et élargit la catégorie de bénéficiaire au chômage. 


Le salarié qui démissionne pourra bénéficier d’un droit aux allocations afin de permettre aux salariés de changer d’activité ou encore de créer leurs entreprises sans avoir peur des fins de mois difficile.
L’article 51 de la loi avenir professionnel permet de rendre le chômage universel. Les indépendants ; artisans commerçants ainsi que les entrepreneurs pourront percevoir une aide en cas de liquidation ou redressement judiciaire.

,
La dette française avoisine les 100% du PIB Est-ce réalisable d'augmenter le nombre d'aides?


Selon Emmanuel Macron, oui c’est tout à fait possible car cela permettrait une baisse du chômage car chacun sera libre d’emprunter la voie professionnelle qu’il souhaite. De plus, il y aura un contrôle plus strict et des sanctions.
Le contrôle est mis en place par le biais de l’augmentation des équipes chargées de contrôler les chômeurs. Les chômeurs qui ne cherchent pas d’emploi seront réprimés, s’ils refusent deux offres d’affilée il y aura un risque de radiation d’une durée de 15 jours ou plus.


Jean artisans décide de changer d’activité. Il a toujours rêvé d’être commercial. Peut-il bénéficier du chômage ?


Oui, depuis 2019 les travailleurs indépendants sont sujet à l’assurance chômage. Il pourra donc se reconvertir tout en évitant les fins de mois difficile. 
 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE