sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Il serait temps de prendre un congé sabbatique non?

Publie le 27 Janvier 2016 15:07

Besoin de vacances après ces fêtes ? Envie de nouvelles aventures ou de monter un nouveau projet ? Le congé sabbatique est fait pour vous! Il serait temps de prendre du temps pour vous non?

congé sabbatique

Le congé sabbatique permet au salarié, sous certaines conditions, de bénéficier d'une période de 6 à 11 mois pour réaliser des projets personnels (voyage par exemple) en étant certain de retrouver son emploi et une rémunération (au moins équivalente) à son retour dans l'entreprise. 

Il s'agit d'une suspension du contrat de travail qui de ce fait, interrompt le versement du salaire (sauf dispositions contraires plus favorables).

Conditions pour l'obtenir.

Quelles sont les conditions que vous devez remplir pour que votre demande soit acceptée par votre employeur ? 

  • Avoir au minimum 36 mois d'ancienneté dans l'entreprise au moment du départ.
  • Avoir à son actif 6 années d'activité professionnelle (pas forcément consécutives).
  • Ne pas avoir bénéficié, au cours des 6 dernières années, d'un congé sabbatique, d'un congé pour création d'entreprise ni congé de formation d'au moins 6 mois.

Mise en situation : Patrick rentre de congés payés et se dit que finalement, les vacances, c'est le pied ! Il envisage de faire le tour du monde avec ses amis et compte demander à son employeur un congé sabbatique. Il est dans l'entreprise depuis maintenant 5 ans et demi, travaille depuis 25 ans et n'a jamais bénéficié d'un congé autre que ses congés payés. 

Peut-il partir en congé sabbatique?

Ces 3 conditions sont cumulatives. Il n'a que 5 ans et demi de présence dans l'entreprise. Il doit donc attendre encore 6 mois avant de pouvoir demander par courrier avec accusé de réception, sa demande de congé sabbatique. 

A savoir.

L'employeur n'est pas tenu d'accepter cette demande de congé sabbatique. S'il estime que cela peut causer un préjudice à l'entreprise au moment où vous le demandez, il peut décider de le reporter ou même de le refuser (c'est notamment le cas dans les entreprises de moins de 200 salariés). Cependant, il faudra que son refus soit motivé. 

Conclusion.

Il est temps d'aller sous les cocotiers non? Si vous remplissez les conditions permettant de vous octroyez ce congé sabbatique et que vous sentez le besoin de prendre des vacances ou du temps pour vous, alors faites votre demande !

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE