sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Vous vous en souviendrez de ce 1er avril

Publie le 31 Mars 2015 16:21

On y échappe pas, tous les ans, à la même date, c'est le Poisson d'Avril. C'est l'occasion de mesurer ses capacités de bon comédien et de bon blagueur. Une activité insignifiante en principe...mais le Poisson d'Avril peut-il mener au licenciement? Réponse de la Cour d'appel le 14 novembre 2012.

Peut-on rire de tout?

Visiblement non, ce salarié en a presque fait les frais.

Il est salarié d'une société depuis 2004. Le 1er avril 2010, il décide de faire une petite blague à un client de la société alors animateur de discothèque. Pour ce faire, il se fait passer pour le directeur de discothèque et organise un rendez-vous avec lui pour un entretien d'embauche. 

Lorsque l'animateur se rend sur les lieux, bien évidemment il n'y a personne. Le client, furieux, proteste contre le "vrai" directeur de discothèque qui soutient mordicus qu'il n'y est pour rien.

Le 22 mars 2010, le salarié est convoqué un son entretien préalable et est licencié pour faute grave le 13 avril 2010 par courrier recommandé avec accusé de réception.

Pour mémoire, le licenciement pour faute grave résulte d'une violation aux règles de discipline de l'entreprise et doit être d'une gravité telle que votre employeur doit se séparer immédiatement de vous.

La faute doit être suffisamment grave

Le salarié conteste fortement son licenciement et considère qu'il est sans cause réelle et sérieuse.

Qu'en ont pensé les juges de la Cour d'appel?

Ils reconnaissent que le canular a causé un grief au client or la faute n'est pas suffisamment caractérisée pour justifier le licenciement pour faute grave.

Par ailleurs, le salarié avait présenté ses excuses et reconnu que ce canular n'était pas de très bon goût.


Et vous le 1er avril, avez-vous déjà fait des blagues?

On vous donne ici des idées de blagues à faire....ou à éviter absolument!!!

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE