sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

L’action de formation préalable au recrutement

Publie le 25 Avril 2017 17:00

Vous voyez des offres d’emploi défiler sous votre nez mais n’avez pas la qualification requise pour y postuler ? Et si l’on vous offrait la possibilité de vous former spécialement pour accéder à un poste qui vous intéresse ?

formation avant recrutement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1) De quoi s’agit-il ?

L’aide à la formation préalable au recrutement (AFPR) vise à permettre à un demandeur d’emploi d’acquérir les compétences qui lui manqueraient pour répondre à une offre d’emploi. Il s’agit d’une aide financière lui donnant l’opportunité de se former. Il existe en effet des secteurs dans lesquels il y a davantage de postes à pourvoir que de demandeur d’emploi ayant la qualification pour y répondre. Dans ce contexte, un recruteur peut avoir beaucoup de difficulté à trouver des candidats répondant à ses critères de sélection. Il y a en effet diverses professions, désertées par les travailleurs ayant déjà acquis une certaine qualification ou possédant un diplôme, telles que le métier de chauffeur routier jugé trop contraignant, ou celui de commercial, qui impose trop de pression et une rémunération très variable selon la réalisation d’objectifs.

Cependant, le métier de chauffeur routier sera certainement moins contraignant pour un jeune travailleur qui pourra ainsi très bien souhaiter l’exercer. Il est pourtant probable qu'il y renonce du fait qu'il ne possède pas le permis poids-lourds demandé dans l'offre d'emploi. Grâce à l’AFPR, une aide va alors être attribuée à un recruteur de chauffeur routier qui serait d’accord pour former un candidat afin de lui permettre d’accéder au poste. Notre jeune travailleur sera ainsi recruté en contrat d’insertion, durant lequel il suivra la formation au permis poids lourds, pour ensuite être embauché par l’entreprise.

 

2) Qui est concerné ?

Dès lors qu’un employeur, qu’il soit du public ou du privé, s’engage à former un éventuel demandeur d’emploi, qui n’aurait pas la qualification requise, afin de l’embaucher par la suite, il pourra bénéficier de l’AFPR. Pour une personne en recherche de poste, l’enjeu sera donc de trouver un recruteur prêt à s’engager dans un tel processus. Parfois, l’offre d’emploi précisera la possibilité de bénéficier d’une action de formation préalable au recrutement. Néanmoins, si ce n’est pas le cas mais que vous pensez que vous êtes l’une des rares personnes à vouloir postuler à une offre, vous pourrez proposer à un employeur de vous recruter via l’AFPR. Notez bien qu’il faut que vous soyez inscrit à Pôle emploi et que l’offre qui vous intéresse ait été déposée dans cette même structure pour bénéficier de l’AFPR.

Il est par ailleurs nécessaire que l’offre à laquelle vous postulez concerne :

  • Un contrat à durée déterminée pour une durée allant de 6 à 12 mois,
  • Ou un contrat d’intérim d’une durée d’au moins 6 mois au cours des 9 mois suivant la formation,
  • Ou encore, un contrat de professionnalisation d’une durée de moins de 12 mois.

 

3) Quelle rémunération durant la formation ?

Grâce à l’action de formation, vous pourrez bénéficier jusqu’à 400 heures de formation au sein de l’entreprise ou d’un organisme dédié et vous aurez alors le statut de stagiaire.

A ce titre vous pourrez bénéficier :

  • De l’allocation d’aide au retour à l’emploi formation (AREF) si vous percevez l’allocation d’aide de retour à l’emploi (ARE) et suivez votre formation dans le cadre d’un projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE). Le montant de l’AREF sera égal au montant de l’allocation d’aide au retour à l’emploi que vous percevez. Il ne pourra être inférieur à 20,54 euros nets par jour.
  • Du régime public de rémunération des demandeurs d’emploi en formation (RFPE) si vous ne percevez pas l’allocation d’aide de retour à l’emploi mais que votre formation est agréée par Pôle emploi. Vous toucherez alors 652,02 euros par mois en tant que stagiaire à plein temps (sauf primo demandeur d’emploi).
  • D’une aide à la mobilité correspondant à la prise en charge de tout ou partie de vos frais de déplacement, de repas et d’hébergement, si vous êtes stagiaire de formation professionnelle ne percevant aucune allocation chômage ou percevant une indemnité inférieure ou égale à l’ARE minimum. La formation suivie devra par ailleurs se trouver à plus de 30 kilomètres ou à plus d’une heure de votre domicile, elle devra concerner un contrat à durée déterminée et devra être, au moins partiellement, financée par Pôle emploi.

 


Conclusion :

L’action de formation préalable au recrutement permet donc à des recruteurs en manque de candidats d’élargir leurs critères de sélection afin d’embaucher d’éventuels travailleurs n’ayant pas la qualification désirée mais susceptible de l’acquérir au terme d’une formation. C’est donc également l’opportunité pour un demandeur d’emploi d’accéder non seulement à cette formation financée par Pôle emploi, mais en plus, à un emploi au terme de la formation.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE