Rupture conventionnelle et assedic

Calcul de l'allocation chômage suite à une rupture conventionnelle

La rupture conventionnelle est un mode de séparation de plus en plus utilisé par les salariés souhaitant quitter leur emploi, car elle présente l'avantage d'ouvrir des droits à l'allocation chômage. Mais quelle est la nature exacte de ces droits ? Peut-on toucher une allocation intégrale, ou seulement partielle ? Et pendant combien de temps ? Si je suis auto-entrepreneur, ai-je le droit à cette allocation ?

Voici un descriptif des éléments qui entrent en ligne de compte dans la détermination de votre allocation chômage.

 

Montant de l'allocation chômage

A ) Droits à l'allocation chômage

Une rupture conventionnelle (sous réserve qu'elle ait été homologuée) ouvre des droits à l'allocation chômage (ou ARE ou Assedic), d'un montant identique à l'allocation chômage accordée suite à un licenciement. Il faut toutefois être inscrit à Pôle Emploi et être en recherche active d'emploi pour bénéficier de cette allocation.

B ) Montant brut de l'allocation chômage

Pour établir le montant journalier brut de votre allocation chômage, il vous faut calculer votre salaire journalier de référence (SJR). Il est égal à la somme de vos rémunérations brutes (salaires, primes, 13e mois) sur la période de référence (généralement les douze derniers mois travaillés) divisée par le nombre de jours ayant donné lieu à une rémunération.

Il faut ensuite prendre le montant le plus élevé entre:

  • 40,4% de votre SJR + 11,64 € (au 01/07/13)
  • 57,4% de votre SJR

Tout en sachant que ce montant ne peut pas être inférieur à 28,38 €, et est plafonné à 75% de votre SJR.

C ) Allocation chômage et temps partiel

Si vous travailliez à temps partiel, alors un coefficient sera appliqué sur la partie fixe de l'allocation.

D ) Exemple

Au cours des douze derniers mois, j'ai travaillé à plein temps au sein de l'entreprise Teleconex , et j'ai perçu un salaire mensuel brut de 1500 €. J'ai aussi touché une prime de fin d'année de 800 €. J'ai pris 30 jours de congés payés durant l'année, et j'ai par ailleurs manqué 7 jours de travail pour m'occuper de mes enfants (congé sans solde).

Je viens de me séparer de mon employeur par rupture conventionnelle, et j'ai touché à ce titre une indemnité.

Quel est le montant de mon allocation chômage ?

Avant tout chose, il est nécessaire de savoir quels éléments prendre en compte dans le calcul du SJR.
En l'occurrence, toutes les rémunérations perçues pendant ces 12 mois (salaires + primes) mais jamais les indemnités de rupture ou licenciement.
En ce qui concerne le nombre de jours, on ne tient compte que des jours donnant lieu à une rémunération. A savoir les congés payés, mais pas les congés sans solde.

Ainsi, je peux calculer mon SJR qui est de (1500 € x 12 mois + 800 €) / (365 - 7),
Soit un SJR de 52,51 €.

On calcule ensuite :

  • 40,4% x 52,51€ + 11,64€ = 32,85€
  • 57,4% x 52,51€ = 30,14€

Ainsi, mon allocation chômage sera de 32,85 € brut par jour.  (Il s'agit bien évidemment d'une estimation qui peut varier selon plusieurs critères comme par exemple votre âge ou le nombre de jours de congés payés non pris, etc.)
 

A partir de quand vais-je toucher l'allocation chômage ?

A ) Délai de versement

Le versement de votre allocation chômage par Pôle Emploi n'est pas immédiat. Il existe un délai légal de carence de 7 jours avant que vous puissiez toucher votre allocation chômage.

D'autre part, ce délai est rallongé si vous avez touché des indemnités de rupture conventionnelle supérieures à l'indemnité légale. Vous pouvez en savoir plus sur le calcul de l'indemnité de rupture conventionnelle.

Ces indemnités supplémentaires consistent généralement en des indemnités dites "supra-légales" et le solde des congés payés non pris restants.

Ce différé lié aux indemnités supplémentaires perçues était plafonné à 75 jours.

Mais, depuis le 1er juillet 2014, une nouvelle convention assurance-chômage est venue modifier les règles en matière de rupture conventionnelle.

Le plafond du délai de carence est désormais plafonné à 180 jours

B ) Comment calculer le délai supplémentaire ?

Tout simplement de la manière suivante :

  • On détermine le montant des indemnités supra-légales.
  • On divise ce montant par 90 pour déterminer le nombre de jours avant de percevoir effectivement les indemnités de chômage.

C ) Un exemple de calcul d'ASSEDIC

Le 30 avril, M. Martin quitte l'entreprise dans laquelle il percevait un salaire mensuel brut de 1500 €. En plus de l'indemnité légale de rupture, son employeur lui accorde 700€ d'indemnités sur les congés payants qu'il n'a pas pris, et 1400€ d'indemnités supra-légales.

Combien de temps M. Martin va-t-il attendre avant de percevoir son allocation chômage ?

M. Martin a touché au total 2 100 € d'indemnités supplémentaires (1400+700).

Il devra donc attendre 2100/90. avant de pouvoir toucher son allocation.

Soit un 23 jours avant de percevoir ses indemnités de chômage.


Apprenez à négocier ou refuser une rupture conventionnelle, découvrez vos différents droits et comprenez par des exemples avec le premier guide de la rupture conventionnelle pour salarié, rédigé par Me Céline Zocchetto. A télécharger ici



Pendant combien de temps vais-je toucher l'allocation chômage ?

Cela dépend de deux paramètres :

  • Le nombre de mois travaillés au cours des 28 derniers mois (36 pour les salariés âgés de 50 et plus).
  • Votre âge : la durée peut être augmentée si vous êtes âgé de 50 ans ou plus.

Pour les salariés de moins de 50 ans, la durée d'indemnisation est égale à votre durée d'affiliation au cours des 28 derniers mois, à condition d'avoir été au moins affilié 4 mois, dans la limite de 24 mois.

Autrement dit :

  • Si vous avez travaillé moins de 4 mois durant les derniers 28 mois, vous ne toucherez pas d'allocations chômage.
  • Si vous avez travaillé 16 mois durant les derniers 28 mois, vous toucherez les allocations chômage pendant 16 mois.
  • Si vous avez travaillé 24 mois ou plus durant les derniers 28 mois, vous toucherez les allocations chômage pendant 24 mois.

Pour les salariés de plus de 50 ans, la durée d'indemnisation est égale à votre durée d'affiliation au cours des 36 derniers mois, à condition d'avoir été au moins affilié 4 mois.

Autrement dit :

  • Si vous avez travaillé moins de 4 mois durant les derniers 28 mois, vous ne toucherez pas d'allocations chômage.
  • Si vous avez travaillé 16 mois durant les derniers 36 mois, vous toucherez les allocations chômage pendant 16 mois.
  • Si vous avez travaillé 36 mois durant les derniers 36 mois, vous toucherez les allocations chômage pendant 36 mois.

N.B. : La durée d'affiliation n'est pas nécessairement continue.
 

Assedic et statut d'auto-entrepreneur

"J'ai quitté mon ancien emploi au moyen d'une rupture conventionnelle, car je voulais me consacrer au développement de ma propre entreprise. En tant qu'entrepreneur, ai-je le droit à l'allocation chômage ?"

Absolument. L'allocation chômage se cumule avec les revenus provenant d'une activité d'auto-entrepreneur, dans la limite de 15 mois pour les personnes âgées de moins de 50 ans, et sans limite pour les personnes âgées de 50 ans et plus.

Attention cependant à prendre en compte le fait que vous ne percevrez la totalité de l'allocation chômage que dans le cas où la création de votre entreprise est antérieure à la perte de votre emploi.

Dans le cas contraire, vous ne percevrez qu'une partie de l'allocation chômage.
 


Conclusions

La rupture conventionnelle ouvre les même droits à l'allocation chômage qu'en cas de licenciement. Le montant de cette allocation et sa durée de versement sont fonction de votre ancien salaire brut, de votre âge et de la durée pendant laquelle vous avez cotisé.
Enfin, il est intéressant de garder à l'esprit que l'allocation chômage est compatible avec le statut d'auto-entrepreneur. Ce dernier point est particulièrement intéressant pour les salariés qui souhaiteraient se lancer dans l'entrepreneuriat tout en gardant la sécurité d'un revenu assuré.


 

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE

Commentaires

Par FERAUD Alain le

Bonjour,
j'ai fait une rupture conventionnelle le 31-12-2009 - je suis né le 01-01-1953 - j'ai travaillé 5 ans pour l'entreprise avec qui j'ai fait la rupture conventionnelle : combien de temps ai-je droit à l'allocation chômage - Est-ce que les montants perçus sont dégressifs ?
merci pour votre réponse
cordialement

Par brygo le

Je suis âgée de 56 ans et je travaille depuis mars 1996 dans un établissement privé.
J'aimerais négocier une rupture conventionnelle avec mon employeur. Combien de temps aurais je le droit à l'assurance chômage, sachant que le cumul brut de mes salaires de 2014 était de 25 991?

Par mv rederstorff le

j'ai 58ans et demi, je suis infirmière de nuit à 100pour cent dans un établissement privé, avec le compte pénibilité j'envisage de prendre ma retraite à 60ans. j'aimerais pour le temps qui me reste à travailler faire une rupture conventionnelle. Mon cumul brut étant de37801€ pour 2014, j'aimerais savoir quelle sera mon indemnité chomage et combien de temps je la percervrais. Merci pour votre réponse.

Par landon le

si je fais une rupture conventionnelle et que je retrouve du travail et que cela ne fonctionne pas Est-ce que je récupère le statut liée à ma rupture conventionnelle initiale?
Merci pour votre retour,

Par BSalon le

Bonjour, merci de ces exemples précis. Quand vous parlez de cumul "indemnités chomages + revenus auto-entrepreneur", cela signifie-t-il que la personne perçoit la totalité de son ARE + ses revenus d'auto-entrepreneur ou bien que les jours travaillés en auto-entreprise ne sont pas payés en ARE mais reportés (rallongement de la durée de l'ARE)? Par exemple, si je travaille 5 jours dans le mois, l'ARE versée n'est que de 30-5=25 jours et ces 5 jours rallongent la durée totale de droit ARE?
Merci de ces précisions

Par LABERENNE le

Bonjour,

J'ai 34 ans, mon patron me propose une rupture conventionnelle car j'entreprends de suivre une formation au mois de septembre. Au cours des 12 derniers mois j'ai été arrêtée 3 mois à cause de ma grossesse puis j'ai été en congé maternité et j'ai ensuite pris un congé parental de 4 mois. Pourriez-vous m'indiquer comment calculer mes indemnités chômage dans ce cas? Merci

Par minnie le

Bonjour, j'ai 56 ans (01/11/1958). j'ai commencé à travailler le 01/11/1977 à 19 ans sans interruption jusqu'à ce jour. j'ai eu 147 trimestres au 31/12/2013. date du taux plein : 01/11/2020 (j'aurai 62 ans) mais entrant dans le cadre d'une carrière longue je pourrai partir le 01/01/2019 (née en 58+167 trim+5trim année de mes 20 ans). j'envisage un départ avec rupture conventionnelle fin 2015. ayant plus de 55 ans, je pense avoir droit à 3 ans de chômage (2016-17-18) jusqu'à ma retraite le 01/01/2019. le chômage suite rupture conventionnelle tient-il compte du critère de carrière longue ? mon idée est-elle raisonnable à mon âge ? je vous remercie de votre aide et conseil.

Par Cantin le

Bonjour,j'ai 39 ans je travaille depuis 2000 dans une société en Cdi, j'ai pris 2 congés parentals pour élever mes enfants donc j'ai mis une parenthèse a mon emploi de 2003 à 2009 et depuis j'ai repris mon emploi à 80%. Mon mari est muté cet été à la Réunion, je souhaiterais donc savoir s'il vaut mieux que je fasse une rupture conventionnelle ou une démission pour suivi de conjoint? Ai- je droit aux Assedics dans les 2 cas? Comment est calculée l'ancienneté avec ces 2 congés parentals? Je vous remercie d'avance pour vos conseils...

Par virlouvet le

bonjour g 47 ans 20ans que je travaille en cdi dans une entreprise je voudrais faire une rupture conventionnelle de contract quel son mes indemniter de chomage que g le droit et la durée de allocation de chomage avec un salaire brut de1660

Ajouter un commentaire