sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Hollande annonce la fin du cumul des salaires à la place de la fin du cumul des mandats

Publie le 14 Mars 2016 16:39

Breaking News: Face à la polémique enflant sur le cumul des mandats (Emmanuelle Cosse, Jean-Vincent Placé, J Y Le Drian) le président annonce la fin du cumul des salaires. Les salariés ne pouvant cumuler deux salaires temps plein, il en sera de même pour les ministres. Désormais, les ministres pourront cumuler les mandats mais pas les salaires. Une avancée éthique remarquable !

 

 

 

 

« Moi, président de la République, les ministres ne pourraient pas cumuler leurs fonctions avec un mandat local... »

Et oui, pas facile de tenir une promesse. F. Hollande avait promis d'introduire la règle du non cumul des mandats pour que les ministres puissent se donner à temps plein à leur tâche. Un mandat local est beaucoup trop prenant ! Ce serait se moquer des électeurs que de cumuler deux fonctions ayant autant de responsabilités. Pourtant, plusieurs ministres enfreignent déjà cette promesse: Jean-Yves le Drian, Jean-Vincent Placé, Emmanuelle Cosse.. Cette dernière disait même de sa liste  aux élections régionales de 2015 qu'elle était "la seule liste garantie sans cumul".. Quelle ironie ! 

D'excellentes raisons pour cumuler

Comment en vouloir aux ministres. Ils ne cumulent pas leurs fonctions par plaisir.. Mais par devoir pour la nation. Cumuler un mandat, c'est garder un pied à l'échelon local et ne pas d'éloigner des réalités du terrain. C'est ce qu'affirme Jean-Vincent Placé : "C'est bien de garder un ancrage local quand on exerce des fonctions nationales"

La décison de François Hollande: La fin du cumul des salaires

Pour mettre fin à la polémique, François Hollande a donc décidé d'autoriser finalement le cumul des mandats mais pas le cumul des salaires. Ainsi, les ministres pourront garder un ancrage local afin de ne pas perdre pied dans les hauteurs des sphères ministérielles. Ils pourront ainsi être au coeur des problémes des français. En revanche, ne pouvant être à temps plein sur deux missions, le cumul des salaires ne sera pas autorisé.

Une réaction enthousiaste des ministres face à cette décision

Emmanuelle Cosse se réjouit de cette annonce: "C'est une décision extrêmement positive. Je n'étais pas pour le cumul des salaires. Un salarié travaillant à mi temps sur deux fonctions ne sera jamais payé deux temps pleins. il est donc normal que cette règle s'applique aux ministres. J'étais à deux doigts de me l'imposer moi même. François Hollande m'a devancé et c'est une bonne chose".

 

Jean-Vincent Placé va même plus loin et assure que cette nouvelle loi est à son instigation: "J'ai moi même contacté François Hollande pour lui faire part de cette loi. Cumuler deux salaires à temps plein quand on n'est pas à temps plein sur un poste, c'est innaceptable pour une personne ayant une certaine éthique. Je suis au service de la France et je ne me sers pas de la France. C'est pourquoi je suis contre le cumul des salaires quand on est ministre. Je suis là pour aider les français et non m'enrichir avec deux mandats à temps plein. "

D'ailleurs, pour comparer votre salaire à celui d'un ministre, c'est ici.

 

Dans l'opposition, on estime que cette mesure ne va pas assez loin

"Encore un jeu de jonglerie de François Hollande. Il cherche à duper les Français et montrer qu'il réalise des économies. Mais cette mesure ne va pas assez loin. Ce qu'il faut, c'est aligner le salaire horaire des ministres sur le salaire horaire moyen des Français. Ainsi, les intérêts des ministres seraient alignés avec ceux des français" déclare un Nicolas Sarkozy plus déterminé que jamais. 

 

Du côté de Cécile Duflot, l'originalité prévaut: "Le second salaire touché par les cumulards devraient être reversé à un fonds écologique permettant de planter des arbres dans les cours d'école. A 1 € par arbre, c'est des centaines de milliers d'arbres que le cumul des mandats permettrait de faire pousser."

Bruno Lemaire surenchérit et se déclare contre le mandat tout court. "Les politiques ne devraient pas avoir de mandat et ne rien faire".

Conclusion

Cet article est bien évidemment une parodie et les témoignages sont faux. Un poisson d'avril en avance comme nous en font les politiques de temps en temps..

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE