sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Salariés : 6 erreurs à bannir lors de votre entretien d'évaluation

entretien annuel conseil

L’entretien d’évaluation est un exercice délicat et très important pour le salarié, qui engage son avenir au sein de son entreprise. Par conséquent, il est primordial de mettre toutes les chances de son côté pour que cette entrevue lui soit bénéfique. Et d’avoir en tête les erreurs à ne pas commettre. Si vous souhaitez rater votre entretien d'évaluation, faites ces erreurs !

 

Entretien d'évaluation, erreur N°1 : Faire l’impasse sur la préparation

L’entretien d’évaluation est un entretien professionnel. Par conséquent, il doit impérativement se préparer en amont. Une préparation par écrit est bien souvent nécessaire, car elle vous permet de formaliser les principaux points que vous souhaitez aborder. En général, une grille d’évaluation vous est distribuée plusieurs semaines avant la date de l’entretien. Cette grille doit être soigneusement complétée, et une autocritique constructive permettra d’aborder l’entretien avec sérénité. Sans préparation, vous envoyez un signal négatif à votre employeur : il l’interprétera comme  un désintérêt vis-à-vis de votre travail. Dans ces conditions une renégociation du salaire devient une tâche pour le moins difficile

N'oubliez pas, un entretien d'évaluation se prépare finalement comme un entretien d'embauche. Passeriez-vous votre entretien d'embauche sans vous informez ? Sans préparer ce que vous souhaitez dire ? Sans arguments ? Sans préparer d'exemples ? Non ! La clé d'un entretien d'évaluation se situe dans la préparation et l'entraînement. Tel un athlète, plus vous vous entraînez, meilleur vous serez ! 

" Je n'avais pas bien préparé mon entretien annuel car je n'avais pas le temps. Quand mon manager m'a demandé si j'avais des exigences salariales, j'a sorti un chiffre flou. il m'a demandé de le justifier. je n'ai pas su donner de raisons plus concrète que "je travaille dur". J'ai finalement obtenu moins qu'espéré." Marie-Anne, Assistante comptable.  

Entretien d'évaluation, erreur N°2 : le monologue

Si vous abordez l’entretien en essayant de monopoliser la parole, alors vous faites fausse route. L’entretien d’évaluation est avant tout un échange. L’employeur doit être à votre écoute, mais cette écoute doit être réciproque, sinon le dialogue est biaisé et non constructif. 

L’évaluateur est aussi là pour vous faire passer des messages. Vous avez plein d’idées, d’axes d’amélioration, de nouveaux projets en tête… Les messages doivent être passés, mais vous ne devez pas monopoliser la parole, au risque d’entrer en conflit avec votre interlocuteur ou brouiller votre message.

Laisser parler votre employeur vous permettra de glaner de l'information et savoir aussi ce qu'il pense de vous. Vous pourrez alors entamer un dialogue plus constructif. Par ailleurs, le salarié se doit de poser des questions à son employeur. Préparez-les !

  • Quelles sont les perspectives à 3 ans ?
  • Qu'attend-on de vous ?
  • Avez vous atteint les objectifs ?
  • Peut-on vous former dans tel domaine ? 
  • Quelle image avez-vous dans l'entreprise ? 

Entretien d'évaluation, erreur N°3 : Être trop gourmand

L’entretien d’évaluation peut être l’occasion de demander une augmentation à son employeur. Toutefois, celle-ci doit évidemment être motivée. C’est à vous de trouver les arguments pour justifier votre demande. Celle-ci peut être liée à une responsabilité nouvelle, à l’augmentation de votre temps passé au travail, de nouvelles personnes à manager, des objectifs très ambitieux… Comme dans toute négociation, il faut avoir des arguments, les utiliser avec finesse sans pour autant demander la lune. Une demande excessive peut provoquer un blocage de l’employeur et mettre fin à toute revalorisation.

A titre d’information, spécialiste de la mobilité internationale, les entreprises françaises prévoient en 2013 une augmentation des salaires entre 2 et 3% en moyenne (d’après le cabinet Hewitt et  ECA International).

Entretien d'évaluation, erreur N°4 : Critiquer ses collaborateurs

En aucun cas l’entretien individuel ne doit être un prétexte pour se décharger sur tel ou tel collaborateur. Vous devez le plus possible vous cantonner à votre rôle dans l’entreprise, à votre activité personnelle. Vous devez être capable de faire la différence entre ce qui concerne directement vos objectifs et ce qui n’entre pas dans ce cadre. Si vous rencontrez des difficultés relationnelles par exemple, vous devrez solliciter un entretien ultérieur (ou avoir réglé le problème en amont), sauf si celles-ci ont un lien direct avec votre rendement personnel ou l’atteinte de vos objectifs.

En effet, l'entreprise n'est pas la cour d'école ! Attendre l'entretien individuel pour régler des problèmes entre collègues montrera votre incapacité à communiquer et à résoudre des conflits. Prenez les devants et n'utilisez pas cet entretien pour régler vos comptes. 

Entretien d'évaluation, erreur N°5 : Déborder sur sa vie privée

Même si des événements survenus dans votre vie privée vous perturbent dans votre travail, l’entretien individuel n’est pas le meilleur moment d’évoquer ces questions. Là encore, ce type d’information doit sortir du cadre de cet entretien qui reste purement professionnel. Il nécessite une implication totale des deux interlocuteurs.

Entretien d'évaluation, erreur N°6 : Faire preuve de mauvaise foi

Un manager préférera toujours avoir en face de lui un salarié qui assume ses responsabilités plutôt qu'un salarié qui cherche à tout prix des excuses. Vous serez toujours mieux vu si vous reconnaissez vos erreurs car cela montre que vous en avez conscience. A l’inverse, si vous refusez d’admettre vos erreurs ou tentez de les dissimuler en usant de mauvaise fois, vous risquez de mettre en péril la relation de confiance que vous avez avec votre supérieur.

Vous ne pouvez pas vous rendre en entretien sans avoir en tête les domaines sur lesquels vous devez encore progresser. Tout comme la fameuse question "quels sont vos défauts" de l'entretien d'embauche, vous devez savoir quelles sont vos forces mais aussi quels sont vos points d'amélioration. 
 


Conclusion

Avant d'aborder un entretien d'évaluation, il vous est grandement conseillé d'avoir à l'esprit ces quelques erreurs classiques, pour éviter de vous aventurer sur un terrain glissant, ou d'altérer l'effet bénéfique de cet exercice. 


 

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE