sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Négociez et obtenez 50% d’augmentation !

 

salaire, obtenez une grosse augmentation

Négocier son salaire n’est pas une mince affaire. Obtenir 5% d’augmentation est parfois un véritable parcours du combattant. Pourtant, des exemples nous montrent que tout est possible, même dans des proportions exceptionnelles. Évidemment ce type de revalorisation n'est pas courant. Pourtant, on trouve des cas d'école. Pourquoi se fixer des barrières si on mérite 50% de plus? Clément, jeune cadre de 24 ans, vient d’y parvenir. Voici son témoignage.


Pourquoi avoir négocié une augmentation de salaire?

J’ai été embauché à l’issue de mon stage de fin d’études dans une chaîne de magasins de vêtements, en tant que « responsable magasins ». Depuis janvier 2013, mon poste a évolué et je suis désormais chargé de mission auprès du DG, en charge de la gestion des succursales et des ressources humaines. Comme il n'y a pas d’entretien annuel dans cette entreprise qui n’est encore qu’une PME, j’ai pris l’initiative de solliciter mon employeur pour un entretien d'évaluation.

La raison de ma demande était claire : je souhaitais renégocier mon salaire suite à un an de travail rémunéré à un salaire sous-évalué au regard de mon temps travail, de mon implication et des responsabilités exercées. L’objectif était double : récupérer le manque à gagner des mois précédents et être rémunéré à la juste valeur du travail à fournir pour les mois à venir.

Quelle préparation pour la négociation ?

La réussite de ma négociation tient à 90% de ma préparation. Voici comment je m’y suis pris :

  • Dressage du bilan de l’année passée (faits, chiffres, mes réalisations, la valeur ajoutée apportée à l’entreprise)
  • Comparaison de cette rémunération au taux horaire minimum légal
  • Enquête personnelle sur les salaires généralement accordés pour des postes à mêmes responsabilités
  • Définition d’un cheminement dans la présentation de ma situation et plan pour savoir comment l’exposer  (organisation des idées)
  • Anticipation des arguments pouvant être développés par la partie adverse (avoir un coup d’avance)
  • Fixation  d’un montant de rémunération en dessous duquel je ne pourrai continuer/au dessus duquel je commencerai à prêter attention à la revalorisation salariale

Cette préparation méticuleuse et basée sur des éléments concrets m’a pris du temps mais a été le facteur de réussite de cette négociation.
 

Quelle attitude lors de l’entretien de négociation salariale ?

Étant convaincu de la pertinence de mes arguments, j’ai adopté une attitude calme et sereine. Cela dit, j’étais déterminé et n’ai pas dérogé à ma règle fixée : je ne réfléchis pas à l’offre proposée tant que celle-ci n’atteint pas un certain montant.

J’ai donc exposé posément les faits (mes résultats, ma rémunération actuelle, la rémunération standard pour ce type de mission, l’écart entre les deux). A l’issue de l’entretien j’ai obtenu un accord verbal de la part de mon employeur pour la validation d’une augmentation de salaire de 50%.


Les clés de la réussite de la négociation de salaire ?

Mon employeur avait besoin de moi et je le savais. Le rapport de force jouait donc en ma faveur, ce qui change la donne. Pour cette raison je n’ai donc pas flanché au moment de présenter mes volontés.

De plus, la présentation de faits et de résultats indiscutables  a donné du crédit à me demande. En effet, la rémunération demandée n’était autre qu’une remise à niveau par rapport au travail fourni jusqu’à présent et par rapport aux responsabilités qui m’incombent.

Je suis persuadé qu’obtenir une telle revalorisation est plus simple que de commencer avec une situation plus confortable. Si j’avais des conseils à donner pour bien négocier votre salaire, voici ce que je dirais :

  • Bien souvent, votre employeur a autant besoin de vous que vous de lui. Ayez confiance en vous
  • Une augmentation se prépare en amont en démontrant une cohérence dans votre raisonnement.
  • Ne confondez pas détermination et chantage.
  • Donnez-vous les moyens de vos ambitions : démontrez votre valeur sur le terrain, quitte à retarder votre demande d’augmentation
  • Voyez grand et ne vous fixez pas de barrières, sans pour autant être dans la démesure, sauf si cela est parfaitement justifié.
 

Conclusion 

Cet exemple le montre, rien n’est impossible, même en matière de négociation salariale. Toutefois, attention à ne pas tomber dans la démesure ou dans l’excès. Basez-vous sur des faits concrets. Une préparation sans élément factuel et sans justification chiffrée n’aura strictement aucune valeur. Alors, si vous n’êtes pas parvenus à négocier ce que vous espériez lors de votre entretien d’embauche, prenez votre mal en patience, faites vos preuves et cette négociation aura toutes les chances d’aboutir ! 

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE