sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Quel congé parental pour une travailleuse indépendante ?

Publie le 11 Juillet 2013 11:31

congé parental

Le congé parental permet aux parents de bénéficier d’une autorisation d’absence de l’entreprise, pour une durée variant de 6 mois (pour un premier enfant) à 3 ans (à partir du deuxième enfant). Évidemment, ce droit au repos pour s’occuper de son enfant est aussi accordé aux travailleurs indépendants, à condition qu’ils suspendent totalement leur activité pendant cette période. Céline est une jeune maman d'une petite fille née en octobre 2011, alors qu’elle était travailleuse indépendante.  Dans cette interview, elle nous éclaire sur le déroulement de son congé parental.
 

Sous quelles conditions avez vous pu faire valoir votre droit au congé parental ?

A cette époque je n'étais pas salariée mais toujours en indépendant. Je n'ai pas eu droit à un congé maternité en raison de l'absence de cotisations les mois précédant ma grossesse, donc j'ai eu la possibilité de prendre ce congé dès la naissance de mon enfant. J'ai toutefois eu l'obligation vis à vis de ma caisse d'allocations familiales de mettre mon activité en suspens le temps du congé parental pour pouvoir en bénéficier.

Pour la mise en sommeil de mon activité j'ai dû faire une lettre de déclaration sur l'honneur. S'il y avait eu lieu, j'aurais également pu transmettre mes déclarations pour vérification qu'il n'y avait bien eu aucune activité à cette période.
 

Avez-vous eu accès aux indemnités au même titre qu'une salariée ?

La rémunération du congé parental n'est pas fonction des revenus antérieurs. En effet tous les allocataires perçoivent une allocation dite de "complément libre choix d'activité" qui intervient en plus de l'allocation PAJE de base. La seule condition pour y avoir droit était d'avoir cotisé un nombre suffisant de trimestres vieillesse pendant une période donnée (qui varie en fonction du nombre d'enfants) et d'interrompre son activité. Il y avait aussi le choix de prendre un congé parental "partiel", dans ce cas l'allocation était calculée en fonction de mon nombre d'heures d'activité ne devant pas dépasser un certain seuil. On peut donc opter pour ce complément libre choix d'activité (CLCA) auprès de sa CAF qu'on soit indépendant, chômeur ou salarié, du moment que l'on a suffisamment cotisé.
 

Quelle a été la durée de votre congé parental et pourquoi ?

Mon congé parental a duré 4 mois. Pour des raisons tout à fait personnelles, j'ai décidé sur un coup de tête de trouver un emploi salarié et d'interrompre mon congé (qui aurait normalement dû prendre fin aux 6 mois de mon enfant). Ce n'était pas facile de rester avec mon enfant toute la journée, je n'étais pas prête à ce moment là à assumer ces responsabilités. J'avais envie d'avoir une activité en dehors de chez moi, et j'admire les mamans qui s'épanouissent en congé parental (et il y en a beaucoup!) Pour un éventuel deuxième enfant, j'aimerais renouveler l'expérience sur une durée plus longue, peut être à temps partiel.
 

Comment s’est déroulé votre retour à l’emploi à l’issue du congé  parental?

J'ai immédiatement informé mon futur employeur que j'étais une jeune maman et que j'étais en congé parental. Je lui ai brièvement expliqué  mes motivations, j'ai été franche. Cela n'a posé aucun problème et j'ai  obtenu le poste grâce à mon expérience et mes compétences. J'ai quitté ce même poste un an plus tard pour d'autres raisons mais je ne regrette en rien mon choix. Le rythme a été très soutenu pendant cette année, mais c'était surtout dû au fait que j'avais beaucoup de trajet à effectuer pour me rendre au bureau et que mes horaires étaient assez larges. Cependant je me plaisais beaucoup à mon poste et le fait d'être une jeune maman de retour de congé parental n'a pas influencé mon  employeur.
 

Quels conseils donneriez-vous aux futures mamans pour leur congé parental ?

Je leur rappellerais d'abord que le congé parental peut être interrompu à tout moment. Elles ne sont pas tenues de prendre 6 mois (ou 3 ans à partir du deuxième enfant), elles peuvent très bien changer d'avis comme je l'ai fait. Il me semble également que sur les congés parentaux longue durée, il faut renouveler son intention d'y rester tous les 6 mois/1 an.

Je conseillerais de n'écouter personne à part soi même, son conjoint , peser le pour et le contre car c'est un sacrifice financier. Au delà des calculs de salaire, mode de garde (qui sont évidemment à prendre en compte), il faut surtout se demander ce qu'on désire vraiment. Ne pas avoir honte de vouloir rester avec son enfant ou de vouloir reprendre le travail. Et j'aimerais aussi rappeler que les papas également peuvent prendre ce congé, et qu'il est aussi possible de le prendre à temps partiel. Il est important d'avoir le choix dans ce domaine.
 

Que pensez-vous de la réforme du congé parental ?

Le congé parental est effectivement en cours de réforme actuellement, dans un souci de parité. La nouvelle version, applicable des juillet 2014 selon les dernières informations, limiterait à 2 ans et demi le congé parental pour un des parents, imposant à l'autre de prendre les 6 mois restants sous peine de les perdre. Si dans le fond la volonté derrière cette réforme est juste et bonne, son application me semble inadéquate.


 

PARTAGER CET ARTICLE