sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Pourquoi le « non-verbal » peut vous aider à décrocher un emploi

Publie le 29 Novembre 2013 19:06

langage non verbal

Lors d’un entretien d’embauche, votre recruteur cherche à savoir qui vous êtes. Il prête attention à ce que vous dites, bien entendu, mais sachez que votre comportement, votre attitude, vos gestes en disent parfois beaucoup plus que ce que vous ne pourriez imaginer. Sans tomber dans la paranoïa, ayez donc à l’esprit l’impact de votre langage non verbal. Christophe Quiquempoix est l’auteur du blog bodyneverlies.be. Il est aussi consultant et formateur en communication non verbale. Dans ce cadre, il forme notamment des personnes à la théorie de la communication non verbale. Dans cette interview, il nous parle du langage non verbal. Quel impact en entretien ? Quelle importance par rapport au verbal ? Quelle posture adopter ? 
 

1°) Qu’appelle-t-on le langage « non verbal » ?

Le langage non verbal est assez simple à définir : prenez un échange entre deux personnes, et maintenant retirer de cet échange la partie verbale, c’est-à-dire l’importance des mots. Ce qu’il vous reste est le « non verbal ». Le langage non verbal est composé à la fois du paraverbal (c’est-à-dire la tonalité, la vitesse d’élocution, les pauses, etc), et du langage du corps (attitude, position, expression du visage, etc).
 

2°) La forme compte-elle autant que le fond en entretien ?

Mon avis est que plus on maîtrise un élément de la communication, plus il devient facile de le falsifier : dès qu’un élément est maîtrisé, il a immédiatement moins de valeur aux yeux de votre recruteur. Prenons les mots, que nous maîtrisons pour la plupart tous, il faut savoir que leur importance dans le message est vraiment minime. À l’inverse, nous ne pouvons quasiment pas agir sur notre langage corporel, qui pourtant envoie la plupart des messages. 
 

3°) Quelle est l’importance du langage non verbal face à un recruteur ?

Il faut toujours garder à l’esprit qu’une personne peut vous juger avant même de vous entendre parler. Prenons l’exemple de l’entretien d'embauche :
 

  • Parfois vous êtes allé sur place demander s’il y avait un emploi de libre
  • Vous avez peut-être téléphoné pour vous renseigner sur le poste
  • Vous avez envoyé votre CV et lettre de motivation
  • Vous avez sûrement téléphoné pour prendre rendez-vous
  • Vous êtes arrivé sur le lieu du rendez-vous
  • Vous avez peut-être attendu un peu avant le rendez-vous
  • Finalement le recruteur arrive face à vous


Et c’est seulement après toutes ces étapes que vous allez pouvoir commencer à parler de vous comme le candidat idéal. Si vous tombez sur un recruteur débutant, il commencera seulement à ce moment-là à être attentif à vous. Dans le cas contraire, un recruteur expérimenté aura déjà eu plus d’une dizaine d’occasions de vous jauger. Autant d’occasions pour vous de faire une bonne première impression.
 

4°) Quels types d’informations le corps peut-il révéler ?

L’étude du langage non verbal révèle les sentiments, pensées, intentions, etc…C’est ce genre d’analyse là qui peut vous indiquer qu’une personne ne dit pas toute la vérité par exemple. Ensuite si l’on va plus loin, on peut s’attarder sur l’habillement et les indices divers qui peuvent nous parler de la vie de la personne (c’est ce qu’on appelle du « cold reading », souvent pratiqué par les voyantes ). Le non-verbal va donc révéler un nombre incroyable de détails qui peuvent soit vous aider à décrocher le job ou à l’inverse vous empêcher de l’avoir.
 

5°) Vos conseils pour les futurs candidats à un entretien d’embauche ?

Gardez à l’esprit que le recruteur cherchera quatre informations principalement :

  • Vos compétences
  • Votre capacité à apprendre de nouvelles compétences
  • Votre capacité à vous adapter à la société et à vos nouveaux collègues
  • Votre motivation

Votre but est donc de montrer au recruteur que ces quatre points sont en accord avec ce qu’il cherche. Pour ce faire, retenez que le non verbal sera plus fort que ce que vous dites. « Ne dites pas ce que vous valez, montrez le ! »

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE