sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Les 10 commandements de l’entretien annuel

Publie le 07 Mai 2013 11:59

les 10 commandements de l'entretien annuel

L'entretien annuel est un moment clé de la vie du salarié. Dans ce tête-à-tête avec son manager, la parole lui est donnée pour s'exprimer sur son travail dans son ensemble. On y aborde sans détour la question de l'atteinte de ses objectifs, on fait le point sur ses compétences et aborde les sujets de l'évolution professionnelle et de la formation. Voici les 10 commandements pour réussir son entretien annuel


1. Ton entretien avec sérieux tu prépareras

Iriez-vous en entretien d’embauche sans vous renseigner sur l’entreprise qui vous reçoit ? Sans préparer vos arguments, sans réaliser un travail d’introspection ? Évidemment non. Appliquez la même stratégie pour votre entretien annuel, si vous souhaitez en tirer profit.


2. Une attitude d’ouverture tu adopteras

Voyez l’entretien annuel avant tout comme un échange. Ne soyez pas fermés à la discussion, et n’ayez pas peur de parler de vos difficultés. Votre interlocuteur est là pour vous aider à les résoudre.


3. Vers l'avenir tu te tourneras

Pour beaucoup d’entreprise, l’enjeu majeur des entretiens est de « développer ses collaborateurs ». Posez vous les bonnes questions sur votre devenir professionnel, vous souhaits d’évolution, votre projet. C’est le moment d’en discuter. 


4. Tes collegues et ton prochain tu ne critiqueras pas

Même si des tensions avec vos collègues peuvent survenir et vous gêner dans votre travail, ce n’est ni le moment ni l’objet de la discussion : éviter au maximum de critiquer vos collaborateurs, ou faites le avec finesse, de manière constructive.


5. Force de proposition tu seras

Comme vu précédemment, l’acteur de l’entretien annuel, c’est vous. En particulier sur la façon de combler vos lacunes, de réduire vos difficultés, essayez de trouver vous-même des solutions pour progresser. Ce peut être la volonté de suivre une formation particulière, de modifier sa manière de travailler… D’où l’importance du travail de préparation.


6. Ton implication tu démontreras

L’entretien annuel est une occasion de démontrer à votre évaluateur votre degré d’implication. Si vous prenez ce rendez-vous à la légère, vous envoyez un signal négatif à votre employeur, et vous mettez dans de mauvaises dispositions vis-à-vis de votre entreprise.


7. Le suivi tu ne négligeras pas

Le suivi de l’entretien annuel est avant tout du ressort de votre employeur. Mais sans réactivité de votre part, celui-ci n’aurait pas de sens. A vous de solliciter des rendez-vous intermédiaires et de montrer à votre manager les progrès réalisés et la mise en place du plan d’actions.


8. Ton calme, tout du long, tu garderas

Pour diverses raisons, il arrive que vous soyez remonté contre votre N+1. Si vous êtes d’un tempérament explosif, le risque est de vous décharger sur lui de façon virulente, et d’enter dans une situation conflictuelle. Tentez de garder votre calme, pour que la discussion soit constructive.


9. Sans stress et décomplexé à ton entretien tu te rendras

Les chiffres le prouvent, l’avant et l’après entretien annuel ont tendance à créer un stress chez les salariés évalués. Ceci est compréhensible, la perspective d’être évalué, voire « contrôler » peut légitimement vous déstabiliser. Ne voyez pas l’entretien annuel comme un entretien « couperet » mais plutôt comme un entretien de progrès.


10. De bonne foi tu resteras

Tenter de masquer ses difficultés ou d’inventer des choses pour se disculper a peu de chances de vous rendre service. En agissant ainsi, vous fragilisez votre position, renforcer votre anxiété, et serez pénalisé lorsque la vérité éclatera au grand jour. Optez plutôt pour la bonne foi, l’honnêteté est une valeur qui sera toujours reconnue.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE