sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

L'entretien annuel de Zlatan Ibrahimovic

Publie le 05 Juin 2013 15:28

entretien d'évaluation de Zlatan Ibrahimovic

L’entretien annuel d’évaluation est un instant clé dans la vie du salarié. Pratiqué dans la plupart des entreprises quelques soient les secteurs, il semble que le milieu du sport professionnel ne l’ait pas réellement adopté. Mais nul doute que même pour les sportifs, l’entretien annuel aurait un intérêt certain, profitable aux deux parties.  C’est pourquoi nous avons imaginé l’entretien annuel d’un footballeur de haut niveau, le suédois Zlatan Ibrahimovic, un salarié pas comme les autres de l’entreprise Paris saint Germain. Si Nasser Al Khelaifi, le président du club, devait le recevoir pour son évaluation annuelle, voici ce que cela donnerait…

Retour sur les objectifs de l’année et analyse des résultats

Dans le monde du travail, on parle souvent de la première année de contrat : la phase d’adaptation, celle où l’on prend ses marques, on découvre son environnement de travail et au cours de laquelle notre employeur a tendance à se montrer indulgent…Mais le salarié Zlatan fait partie de ces éléments qui n’ont que faire de ces considérations, et qui ont tendance à s’intégrer plus vite que la moyenne, obtenant dès les premières semaines de résultats hors normes. Mais cette faculté extraordinaire à se montrer d’emblée plus qu’à la hauteur ne relève pas du hasard. L’expérience au plus haut niveau, associée à une dose de talent exceptionnelle et saupoudrée d'un sens aigu du professionnalisme en font un profil ô combien envié par les entreprises concurrentes

Au cours de cette première année, ses objectifs étaient clairs pour un salarié de sa trempe : on attendait de lui qu'il parvienne à inscrire un maximum de buts pour aider son équipe à remporter le titre de champion de France. 

Intéressons nous aux résultats chiffrés. Zlatan Ibrahimovic, c’est un total de 35 buts inscrits lors de la saison 2012-2013 toutes compétitions confondues avec le Paris Saint Germain. En championnat, il a inscrit 30 buts en 34 matches disputés, soit un total de 0.88 buts par match, égalant un record détenu depuis 1990 par Jean Pierre Papin, dernier joueur à avoir atteint les 30 buts en une saison de championnat. Si l’on ajoute ses 7 passes décisives, on constate qu’il est impliqué dans 54% des buts de son équipe en championnat cette saison, ce qui en fait l’artisan majeur du titre de champion de France obtenu par le Paris Saint Germain, 19 ans après le dernier sacre.  Notons qu’il a également contribué activement au beau parcours de son club en coupe d’Europe, parvenu à se hisser en quart de finale de la prestigieuse ligue des champions.

Quels axes d’amélioration et quel programme de formation ?

Les supporters un peu grognons lui ont souvent reproché une attitude nonchalante apparente dans certains matches, une fâcheuse tendance à marcher sur le terrain et une certaine réticence à accomplir ses tâches défensives… Mais son employeur sera-t-il du même avis ? Son influence sur les bons résultats de la société Paris Saint Germain est si forte et son aura auprès de ses collègues est telle qu’on voit mal le président du club lui reprocher ces quelques défauts mineurs. Il existe toutefois un domaine dans lequel il pourrait s’améliorer : le fair-play. Mais si le nombre de cartons reçus par le suédois n’a rien d’affolant (9 jaunes, 1 rouge), il gagnerait à contenir davantage ses sautes d’humeurs qui pourraient porter préjudice à son employeur… Enfin, le salarié Zlatan éprouve encore quelques difficultés avec la langue française. La question de la formation, point important de l’entretien annuel, pourrait ainsi prendre la forme d’un programme intensif d’apprentissage du français !

Projet professionnel et avenir au sein du club …

L’évocation de l’avenir et des perspectives d'évolution est un point clé de l’entretien annuel d’évaluation. Il s’agit, dans la mesure du possible et sous réserve que les rapports soient bons et les résultats au rendez-vous, de faire converger les attentes des deux parties en fonction des opportunités.

Tant que sa condition physique le lui permet, un joueur de football titulaire dans son club  est en haut de l’échelle, et peu difficilement prétendre à une promotion. Dans ces conditions, le club qui l’emploie peut toutefois lui accorder davantage de responsabilités au sein de l’équipe, en lui confiant le brassard de capitaine. Seule frein, déjà évoqué plus haut,  la langue de Molière qu’il ne maîtrise pas encore à la perfection...

Selon toute vraisemblance, son avenir semble s’inscrire dans la société Paris Saint Germain, puisque il lui reste deux ans de contrat.  Mais ses résultats exceptionnels pour un joueur de son âge ne laissent pas indifférents les entreprises concurrentes, dont plusieurs, comme la Juventus de Turin,  ont déjà manifesté leur intérêt prononcé pour recruter dès cet été l’international suédois. Reste qu’il faudra mettre la main à la poche, et s’aligner sur les émoluments de la star, actuellement fixés à 14 millions d'euros nets par an. A moins que le challenge proposé ne pousse le suédois à consentir une baisse significative de sa rémunération…


Et vous, comment s'est déroulé votre entretien annuel ? 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE