sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Le stage de rééducation professionnelle

Les centres de rééducation professionnelle (CRP) sont spécialisés dans l’accompagnement des travailleurs handicapés vers une réinsertion sociale et professionnelle par la formation. Jean-Claude Dubern, directeur du CRP de Clairvivre, et Aurélie Raynaud, directrice adjointe, ont accepté de répondre à nos questions sur le stage de rééducation professionnelle et de nous expliquer le fonctionnement de leur centre.

crp de clairvivre

 

 

 

 

1) Qu’est-ce qu’un stage de rééducation professionnelle ?

Un stage de rééducation professionnelle se déroule soit dans un centre de rééducation professionnelle (CRP), soit dans une école de rééducation professionnelle(ERP). Ce sont des établissements médico-sociaux qui ont pour mission de dispenser des formations professionnelles qualifiantes, dans un environnement  médico-psycho-social adapté. Il existe environ 90 établissements de ce type, répartis sur le territoire français, la plupart regroupés au sein d'une fédération nationale, la FAGERH. Ils proposent aux personnes qu'ils accueillent environ 140 formations différentes, dans 14 secteurs d'activité, en vue de leur insertion ou réinsertion sociale et professionnelle durable (soit vers le milieu de travail ordinaire, soit vers le milieu adapté ou protégé).

 

2) Comment bénéficier d’un tel stage ?

a) La Maison Départementale des Personnes Handicapées

Il faut tout d'abord bénéficier de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. Toute personne inapte à exercer son métier ou son activité professionnelle suite à un accident, une opération ou une maladie peut être reconnue en tant que travailleur handicapé. La qualité de travailleur handicapé doit être reconnue par la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). La démarche est simple : il suffit de remplir un dossier à retirer auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), qui est le guichet unique pour toutes les questions touchant au handicap. Il en existe une par département.


Le dossier complet doit être déposé à la MDPH du département du lieu d'habitation et sera étudié par la CDAPH qui décide :

  • D'accorder ou pas la reconnaissance en qualité de travailleur handicapé (RQTH),
  • D'orienter ou pas vers une formation professionnelle.

 

b) Et après ?

Sur le plan administratif, la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) est matérialisée sous la forme d'une notification de décision de la CDAPH sur une certaine durée. La demande de RQTH devra être renouvelée à échéance de l'attribution de ce statut. Attention, demander la RQTH est un acte volontaire. Seule la personne concernée peut en faire la demande.


Au-delà des démarches administratives décrites ci-dessus, il sera nécessaire à la personne d'entrer en contact avec l'établissement dans lequel elle envisage de suivre sa formation, afin d'y demander son admission et de connaître la date d'entrée possible. Nombreux sont les établissements qui proposent des journées de pré-accueil, qui permettent de découvrir la structure, les conditions de vie, de formation et d'accompagnement. Souvent, à cette occasion, la personne bénéficie d'entretiens individuels avec les professionnels.

 

3) Quelles aides sont prévues pour les personnes handicapées participant à un stage de rééducation ?

En tant que stagiaire de la rééducation professionnelle, la personne perçoit une rémunération, financée par le Conseil Régional du lieu de formation et versée par l'organisme qu'il mandate à cet effet. Celle-ci est calculée en fonction de la rémunération qu'elle percevait en emploi, tenant compte de la durée d'activité. Elle est comprise entre 652 € et 1932 €.


Par ailleurs, la plupart des centres, tout comme le nôtre, proposent une solution d’hébergement. Notre centre offre ainsi des chambres individuelles, équipées d'une salle de douche, de toilettes ainsi que de mobilier. L'hébergement est gratuit pour la personne accueillie, financé par l'assurance maladie.
De même, les centres proposent un service de restauration, à un tarif de 3.54 € le repas. Les personnes qui suivent leur formation au titre d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle ne paient pas leurs repas, qui sont pris en charge par l'assurance maladie.

 

4) Comment se déroule un stage de rééducation professionnelle ?

Tout d'abord les méthodes pédagogiques sont adaptées à des adultes. En CRP, les formateurs sont des professionnels qui ont exercé dans la durée le métier qu'ils enseignent. Les référentiels de formation sont fondés sur l'observation des emplois et la formation est à dominante pratique. De la même manière la certification est fondée sur des mises en situation professionnelle. Cependant, les éléments théoriques ne sont pas à négliger car ils sont nécessaires à la mise en œuvre des situations pratiques. La plupart des formations aboutissent à des titres professionnels du Ministère du Travail, inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).


Dans les écoles de rééducation professionnelle (ERP), les référentiels et les examens de l'Education Nationale sont appliqués.
Des phases préparatoires à la formation sont proposées, aux personnes pour qui elles sont nécessaires, en fonction de la décision de la CDAPH.
Des périodes en entreprise sont obligatoires pendant la formation, variables en nombre et en durée selon les établissements et la formation suivie.
Outre les savoirs et les savoir-faire, une attention particulière est portée aux savoir-être qui seront nécessaires à l'insertion professionnelle.
Tout au long du parcours, un accompagnement médico-psycho-social est proposé, ainsi qu'un accompagnement à l'insertion, à l'aide de professionnels dédiés.

 

5) Comment déterminer quelle formation est adaptée pour un travailleur handicapé ?

La CDAPH se prononce sur l'adaptation de la formation au travailleur handicapé. Elle peut, pour cela, recourir à l'expertise des centres de préorientation.
La préorientation est un dispositif qui s'adresse à des personnes qui n'ont pas d'idée sur leur orientation professionnelle, qui hésitent entre plusieurs possibilités ou qui ont un projet dont elles ne sont pas sûres qu'il soit réalisable.


Ce stage vous permet de construire unillustrations accompagnement crp projet professionnel adapté à vos aptitudes, prenant en compte votre potentiel et vos aspirations. Le projet peut déboucher notamment sur une formation professionnelle, ou une recherche directe d'emploi.

Le stage dure de 8 à 12 semaines et se conclut par un bilan formulant une proposition qui doit être validée par la CDAPH.

Il se compose de 3 phases :

  • Découverte de la personne dans sa globalité ;
  • Exploration du champ des possibles, débouchant sur la découverte, lors d'une période d'observation en entreprise, des réalités du métier envisagé ;
  • Construction du projet qui sera soumis à la MDPH pour décision d'orientation.

Clairvivre met à la disposition des travailleurs handicapés un Centre de Préorientation et un Centre de Rééducation Professionnelle qui propose 18 formations, dans des domaines très variés. Certaines des formations sont uniques en France, d'autres peu répandues, ce qui nous amène à recevoir des stagiaires de l'ensemble du territoire national.
Elles sont consultables, de façon détaillée sur le site du CRP : http://crp-clairvivre.fr/

 

6) Qu’advient-il après le stage ?

La question de l'insertion est travaillée tout au long du parcours de la personne en formation. La plupart des établissements emploient des professionnels dédiés à cette mission. Un suivi peut être effectué après la sortie, au cas par cas, à la demande de la personne. Dans tous les cas, des contacts sont maintenus, pour connaître le devenir professionnel des stagiaires.
N'hésitez pas à consulter le site de la Fagerh (https://www.fagerh.fr), qui vous permettra d'avoir toutes les informations que vous souhaitez !

PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE