sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Les 4 "claquages" de démission les plus drôles

Publie le 17 Juin 2014 19:27

 

claquer sa démission

Sachant qu'ils n'auraient plus à retravailler au sein de leur entreprise ni à recroiser leur ancien employeur, certains salariés n'ont pas hésité à marquer le coup en annonçant leur démission d'une manière originale et drôle. Entre gâteau de démission et jeu video, certains rivalisent d'ingéniosité. Petit diaporama des démissions les plus osées du web.

 

1 - Dites-le avec douceur

Chris Holmes tient le haut du pavé de notre sélection, avec une lettre de démission des plus tendres, puisqu'il a décidé de présenter sa lettre de démission sous forme de ... gâteau glacé !

Employé comme douanier à l'aéroport de Stansted en Angleterre, il présente sa démission le 15 avril 2014. Il explique les raisons qui le poussent à démissionner : il vient d'être père, et souhaite se consacrer pleinement à ce qu'il lui tient à cœur : sa famille et la pâtisserie. C'est donc avec une certaine dose d'humour que notre pâtissier conclut sa lettre de démission en souhaitant le meilleur pour le futur à ses collègues et au groupe, en précisant à son employeur qui si le gâteau lui plaît, il peut en commander d'autres sur son site internet.

D'un point de vue purement professionnel, on peut néanmoins s'interroger sur la validité de la lettre de démission. En effet, une fois le gâteau mangé, il n'y aura plus aucune preuve de la démission du salarié en cas de litige entre le salarié et l'employeur. On espère donc pour l'employeur qu'il aura pris par la suite le soin de demander une lettre écrite à son salarié.

Son "gâteau de démission" a été partagé sur twitter : https://twitter.com/ee_stu/status/324061598295670784/photo/1
 

2 - "My princess is in another castle"

Farbs est un développeur australien. Farbs a travaillé pour la firme 2K Games en tant que développeur du célèbre jeu Mario Bros. Mais en 2009, il décide de démissionner pour se consacrer à autre chose.

Dès lors, quoi de mieux trouvé que de créer un mini-jeu Mario Bros de 30 secondes où il explique au fur et à mesure des niveaux les raisons de sa démission. "J'ai l'envie de m'établir à mon propre compte, et je pense que maintenant c'est le moment ou jamais", peut-on lire après avoir accompli le premier niveau. "C'était une décision dure à prendre".

Sur l'écran de fin du jeu, il remercie son employeur pour lui avoir fourni un salaire et un projet incroyable sur lequel il a travaillé. Il remercie aussi l'équipe avec laquelle il a collaboré.

"But my princess is in another castle." écrit-il en guise de conclusion.

Nul doute que cette lettre de démission a du faire sourire son employeur. On peut trouver la démo de sa lettre de démission à l'adresse suivante : http://www.farbs.org/Message
 

3 - Enervé, il démissionne et quitte l'avion par le toboggan de secours

Steven Slater est un steward américain qui est devenu célèbre du jour au lendemain, en démissionnant de manière plutôt brutale en 2010. Irrité par le comportement de certains passagers, avec qui il a plusieurs altercations pendant le vol PIttsburgh-New York de la compagnie Jet Blue, ce steward voit rouge lorsque l'un de ces passagers lui fait tomber une valise dessus à l'arrivée.

Il s'empare alors de l'interphone de bord, et annonce sa démission à l'ensemble des passagers et du personnel de bord qui l'écoutent. Puis, il s'empare d'une bière dans un des frigos de l'avion, avant de déclencher le toboggan de secours et de s'enfuir de l'avion.

Décrit par ses collaborateurs comme quelqu'un de sérieux et de fiable, Steven Slater a pourtant annoncé sa démission d'une manière assez explosive. Les médias ont rapidement relayé l'affaire, et si le jeune steward a su faire parler de lui, et même se créer un fan club, il n'en reste pas moins que sa démission a engendré une plainte de la part de son ex employeur. Non seulement son comportement vis-à-vis des passagers a desservi l'image de la marque, mais surtout, il a mis en danger la vie des employés au sol en sortant le toboggan.

Il est donc en procès avec Jet Blue, et risque sept ans d'emprisonnement.
 

4 - "The designer you treat like shit has quit unexpectedly"

On ressent une certaine rancœur de la part de ce développeur, visiblement surexploité par son employeur, qui n'hésite pas à s'exprimer avec des termes assez directs. Toujours est-il que la manière qu'il emploie pour annoncer sa démission est plutôt drôle : il envoie un message qui s'affiche sur les ordinateurs de tous les salariés de l'entreprise sous forme de pop-up. Les salariés (ainsi que l'employeur) peuvent ainsi y lire :
 
"The designer you treat like shit has quit unexpectedly" (Le designer que vous traitez comme de la m**** a démissionné inopinément)

"Your company and other employees are not affected." (Cela n'aura aucune conséquence sur votre entreprise et sur les autres employés)

"Click renegociate to discuss terms for new contract. Click HR to find out how badly you fucked up." (Cliquez sur Renégocier pour discuter des conditions d'un nouveau contrat de travail. Cliquez sur RH pour vous rendre compte à quel point vous avez m****."

Même si les termes employés sont légèrement vindicatifs, il faut reconnaître que l'idée est originale, et l'employeur a du tomber des nues en découvrant ce message sur son ordinateur en arrivant au travail.

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE