sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

Ces 10 attitudes de recruteurs qui agacent

Publie le 03 Décembre 2013 15:18

ces recruteurs qui agaçent

Les recruteurs se plaignent souvent de ces candidats à l’attitude désinvolte, qui se présentent en entretien sans même avoir pris le temps de se documenter sur l’entreprise, ne prennent pas le soin de faire un effort vestimentaire, et qui à l’arrivée leur font perdre leur temps. Et ils ont raison. néanmois, parle-t-on assez de ces recruteurs qui nous agacent, par leur attitude ou leur façon d’être, ou nous posent des questions plus stupides les unes que les autres ? Ces « 10 attitudes des recruteurs qui vous irritent en entretien d’embauche » sont l’occasion de suggérer à certains recruteurs des améliorations dans la manière de recevoir leurs candidats.
 

1°) Le recruteur qui « décroche son téléphone »

L’entretien est un échange et la question si importante de l’embauche mérite un minimum d’investissement et de respect mutuel entre les deux (ou plus) protagonistes. Il paraît inconcevable qu’un candidat décroche son téléphone au cours d’un entretien d'embauche…Alors pourquoi serait-il normal qu’un recruteur le fasse et entame une discussion sans aucun scrupule ? Ce type de comportement impliquerait un rapport de force en faveur du recruteur, alors que lors d’un entretien il devrait être équilibré…
 

2°) Le recruteur qui vous reçoit avec 30 minutes de retard

Comme si votre temps était moins précieux que le sien. Vous êtes en recherche d’emploi, donc vous avez tout votre temps. Par conséquent, on peut vous faire patienter car vous n’êtes pas à 30 minutes près…  De quel droit peut-on penser cela ? Ce type de comportement est particulièrement irritant, car il témoigne d’un manque de respect envers le candidat, et renvoie spontanément une mauvaise image de l’entreprise.
 

3°) Le recruteur qui vous a oublié

Évidemment, cela peut arriver, et c’est parfois simplement lié à un manque de communication en interne. Mais il n’est jamais agréable de s’apercevoir que l'on n’était pas attendu. Cela atteste d’un manque de professionnalisme. Et que dire lorsque, pire encore, la personne qui devait vous recevoir est absente…
 

4°) Le recruteur qui n’a pas lu votre CV

Un entretien d’embauche se prépare. Mais cela est aussi valable pour le recruteur. Certes, il est surtout là pour faire parler la personne qu’il reçoit, mais pour que l’entretien ait un sens, la moindre des choses est tout de même d’avoir au préalable a minima jeté un œil à votre CV. Toutefois, ce type d’oubli peut arriver, si le recruteur est débordé…Soyez donc évidemment préparer à restituer votre parcours de manière synthétique.
 

5°) Le recruteur qui passe son temps à tenter de vous déstabiliser

Certains candidats se prennent au jeu, d’autres ont plus de difficultés. Mais cela peut rapidement devenir parfaitement agaçant. Une question pour voir ce que vous avez dans le ventre, pourquoi pas, c’est le jeu. Mais dès lors que la personne en fait sa ligne directrice lors de l’entretien, cela devient pesant. « Avec votre diplôme, vous pensez vraiment que vous allez être à la hauteur du job ? Permettez-moi d’en douter… ». « Pourquoi croisez-vous vos bras ? ». «Je ne vous vois absolument pas à ce poste ».
 

6°) Le recruteur qui s’écoute parler

Je fais ci, je fais ça, j’ai créé si, je suis responsable du succès de cette entreprise... Bien sûr, il est important et intéressant de savoir à qui vous avez affaire, mais cela peut vite devenir énervant si la personne que vous avez en face de vous ne fait que s’écouter parler. Celui qui parle davantage pour se donner une image plutôt que pour faire passer une idée se rend rapidement antipathique…
 

7°) Le recruteur « faux-cul »

« Monsieur, vous avez le profil pour ce poste. Je pense que votre candidature à toutes les chances d’être retenue ». Derrière, aucune nouvelles… Personne ne vous rappelle et seulement lorsque vous prenez l’initiative de joindre l’entreprise, une assistante vous indique que votre candidature n’a pas été retenue. Idem pour le fameux, « à bientôt » en fin d’entretien. Pourquoi ne pas dire tout simplement « au revoir » plutôt que de laisser espérer une suite à un candidat lorsqu’on sait pertinemment qu’il ne sera pas retenu ?
 

8°) Le recruteur qui fait  autre chose pendant l’entretien

Alors que vous êtes entrain de relater votre parcours professionnel, ou de parler de vos motivations pour l’emploi visé, votre vis-à-vis répond à un mail sur son ordinateur, ou s’occupe d’autre chose… Soit cela signifie qu’il se moque totalement de votre candidature, dans ce cas pourquoi vous a-t-il convoqué ? Soit qu’il joue un rôle pour tester votre capacité à ne pas vous démonter. 
 

9°) Le recruteur qui vous expédie

Dans les affaires, il est logique d’être pressé. Mais dès lors qu’on vous convoque pour un entretien, il paraît normal que l’on vous laisse le temps de vous exprimer…C’est pourquoi l’entretien de 20 minutes ou d’une demi heure nous laisse particulièrement sur notre faim… Le minimum, si un imprévu survient, ce qui est tout à fait possible, serait que l’on vous convoque à nouveau pour un entretien ultérieur.
 

10°) Le recruteur  qui monopolise la parole

A quoi bon nous faire déplacer si c’est pour ne pas nous écouter ? Certains recruteurs ont cette fâcheuse tendance à monopoliser la parole, et à vous laisser très peu d’espace pour vous exprimer. Il n’est jamais confortable d’avoir à lui couper la parole ne serait-ce que pour lui poser des questions ou  pour argumenter sur la pertinence de votre candidature….


Vous avez vécu d'autres situations incorrectes ? Réagissez ! 

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE