sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

4 conseils pour préparer son entretien d'embauche en startup

Publie le 17 Juin 2013 19:05

préparer son entretien startup

L'entretien d'embauche en startup est un entretien...pas tout à fait comme les autres. D'autant plus si vous n'avez jamais travaillé dans ces jeunes entreprises innovantes en phase de lancement. Les grands principes du recrutement sont similaires aux processus de recrutement traditionnel, et il existe autant de type d'entretien que de start-ups. Toutefois, les attentes des recruteurs de ces petites entreprises sont bien spécifiques, et diffèrent sensiblement des attentes des entreprise plus "âgées". Dans cet article, 4 conseils pour maximiser vos chances de réussite lors de votre entretien en startup. 

1°) Selon toutes vraisemblances, vous n'êtes pas là pour le salaire 

Par définition, la startup est une entreprise jeune, à effectif réduit et qui n'a pas encore fait ses preuves. Par conséquent, l'assise financière est bien souvent fragile, car le business model est en phase expérimentale. Conséquences logiques : les salaires sont souvent peu élevés, ou en tout cas moins élevés que les autres acteurs du marché, la priorité étant donnée à l'investissement pour assurer le développement de l'entreprise. A l'inverse du grand groupe, ou de la PME pérenne qui a déjà fait ses preuves et jouit d'une assise financière stable, la start-up ne peut que rarement se permettre de verser à ses collaborateurs des salaires conséquents dans les premiers mois d'existence. Ceux qui postulent dans ces jeunes pousses le savent : dans ces structures, on est davantage attiré par le goût de l'aventure, du risque aussi parfois, et par la richesse que représente l'expérience de la participation au lancement d'une société. Celui qui ne serait motivé que par la rémunération à court terme ferait donc fausse route. 
 

2°) Flexibilité et capacité d'adaptation : des qualités indispensables 

Loin des budgets illimités des machines de guerre que sont les multinationales, les travailleurs en startup devront faire beaucoup avec peu de moyens (le plus souvent). Pour faire face aux impératifs de croissance, il devront faire preuve d'une réelle souplesse dans leur travail, et être capables de travailler sur des projets divers, des missions qui peuvent changer du tout au tout quasiment du jour au lendemain. Dans ces conditions, la capacité d'adaptation est une des qualités les plus recherchées en start-up. En entretien, vous serez attendu sur votre polyvalence : qu'avez-vous fait jusqu'ici, comment fonctionnez-vous, êtes-vous capable de chambouler votre quotidien tout en restant performant ? Des éléments que vos recruteurs chercheront probablement à éclaircir  Posez-vous donc les questions en amont de l'entretien. Si vous préférez la sécurité d'un poste bien défini avec une mission très spécifique, peut-être n'êtes-vous pas mûr pour l'aventure start-up ! 

3°) Le recueil d'information témoigne de votre degré de motivation 

Comme pour tout entretien d'embauche, l'un des meilleurs indicateurs à la fois de votre motivation mais aussi de votre professionnalisme sera votre connaissance de l'endroit ou vous mettez les pieds, et votre capacité à l'exprimer à votre vis-à-vis. A défaut, c'est votre propension à poser des questions pertinentes qui atteste de votre curiosité. Facile à dire. Car la start-up, à l'instant où elle vous recrute, n'a pas forcément de site internet, et les chances de rencontrer des personnes qui y travaillent (et pourraient vous faire part de leur expérience) sont naturellement limitées.A défaut d'avoir des informations stratégiques sur le fonctionnement de l'entreprise, son actualité, ses projets, il existe toutefois des moyens autres de s'informer. Tout d'abord, l'offre d'emploi. Ne vous contentez pas de la survoler. Essayer de lire entre les lignes : considérez que chaque mot est important et peut vous donner des informations précieuses et donc vous livrer de nouvelles pistes de recherche et de réflexion. Ensuite, renseignez-vous sur la concurrence. Si la start-up se lance sur un nouveau marché, réfléchissez aux produits de substitution : quelle solution pourrait répondre au même besoin ou à un besoin similaire ? 
 

4°) Grosse capacité de travail et esprit d'initiative 


Bien souvent, la start-up est en quête d'une armée de mini entrepreneurs. Et comme la vie est bien faite, c'est bien souvent votre fibre entrepreneuriale qui vous pousse à postuler en startup. Si vous prenez part à l'aventure, il vous faudra probablement déployer une quantité d'énergie importante, et ne pas avoir peur d'avoir des horaires chargés. Vous devrez aussi faire preuve d'un sens de l'initiative, et être capable de le prouver en entretien. Car dans des organisations fondées sur une "hiérarchie horizontale", comme c'est le cas dans beaucoup de start-ups, il se peut que le suivi de votre travail soit moins poussé que dans une organisation plus classique. Vous devrez donc être capable de vous auto gérer. Cet investissement personnel n'est pas à sous-estimer, d'où la nécessité de croire réellement au projet avant de s'y engager. Plus le projet vous emballera, plus vous aurez de facilité à donner de votre personne. Bonne chance !

Catégorie: 
PARTAGER CET ARTICLE