sos avocat

REJOIGNEZ LE COIN DU SALARIE SUR

La rupture conventionnelle pour créer son entreprise

 

De nombreux anciens salariés ayant décidé de créer leur entreprise ont signé une rupture conventionnelle. Pourquoi préférer la rupture conventionnelle à la démission quand on crée son entreprise ? Quels sont les avantages de ce système quand on souhaite devenir entrepreneur ? Comment négocier sa rupture conventionnelle quand on souhaite monter un projet entrepreneurial ? 

créer sa boite après une rupture conventionnelle

Démissionner pour créer son entreprise est risqué

Jean Marc a 31 ans. Cadre dans une entreprise depuis 5 ans, il a une idée de création et souhaite démissionner pour pouvoir se consacrer à temps plein à son projet. Père d'un enfant, il craint cependant la chute de revenu. En effet, en démissionnant, il ne pourra pas toucher d'indemnités chômage. D'après son business plan, il faudra au moins 6 mois avant de pouvoir générer suffisamment de revenu pour pouvoir se verser à nouveau un salaire. Dès lors, il hésite fortement. Que se passera-t-il si finalement il n'est pas capable de se verser un salaire dans 6 mois ? Et si finalement il faisait une erreur ?  

Pourtant, son projet, il y croit fermement. En plus, il n'est plus motivé par son travail et son patron le voit. Le voilà donc bloqué entre une aspiration entrepreneuriale et la peur du vide et de l'échec. Son patron remarque la baisse de motivation mais trouve tout de même que Jean Marc est un bon employé. Il ne souhaite pas le licencier mais est prêt à l'aider. 

 

Le congé pour création d'entreprise

Dans ce cas, vous suspendez pendant une période donnée votre contrat de travail. Vous ne touchez bien évidemment aucun salaire mais à l'issue de cette période durant laquelle vous testez votre projet de création d'entreprise, vous pouvez réintégrer votre place au sein de l'entreprise. C'est un bon moyen de tester un projet de création d'entreprise tout en ayant l'assurance de récupérer son emploi si le test s'avère négatif.

En revanche, vous devrez informer votre employeur de la nature de l'activité de l'entreprise que vous souhaitez créer. Vous ne pouvez pas lui faire concurrence ! Faites bien attention à cela.
 

La rupture conventionnelle, un excellent moyen de se lancer dans l'entrepreneuriat

La rupture conventionnelle permet de mettre fin à ce dilemme. Jean Marc peut en effet, en signant une rupture conventionnelle, toucher une indemnité chômage (pendant 15 mois puisqu'il a travaillé 5 ans). Dès lors, son projet lui paraît moins risqué. Il a deux ans devant lui pour parvenir à générer suffisament de revenus avec son entreprise et pour se verser un salaire voire embaucher des employés. 

Il peut, grâce à la rupture conventionnelle, bénéficier de deux options:

  • toucher les ASSEDICS pendant 15 mois: Avoir un complément de revenus garanti pendant 15 mois est un sérieux atout dans la réussite de votre projet entrepreneurial. C'est bien mieux qu'une levée de fonds réussie (puisque vous ne lachez pas de capital à un investisseur) et cela vous permet de vous consacrer à temps plein sur votre projet sans vous soucier de votre rémunération. 
  • ou alors choisir la capitalisation et toucher immédiatement 45% des sommes auxquelles il a le droit. Cela lui permet de créer le capital de son entreprise. 
La rupture conventionnelle devient donc une quasi subvention pour vous aider à créer votre entreprise.
 
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !
PARTAGER CETTE FICHE PRATIQUE